Paiement mobile : Starbucks devance Apple et Google

Paiement mobile : Starbucks devance Apple et Google
Paiement mobile : Starbucks devance Apple et Google

Pendant que les GAFA et autres géants de la Tech sont en embuscade pour capter les données bancaires derrière le paiement, certains commerçants américains s’imposent par l’usage. C’est le cas de Starbucks qui a su tirer son épingle du jeu dans un marché en rude concurrence. L’application du géant du café compte aujourd’hui plus d’utilisateurs que celles d’Apple, Samsung et Google.

Pionnier du paiement mobile, Starbucks confirme son leadership avec plus de 12 % de ses transactions effectuées par mobile au premier trimestre de l’année en cours aux Etats-Unis. Son application de paiement est la plus utilisée de toutes celles de son genre. 20,7 millions de clients américains l’auraient utilisée pour payer en 2017, contre 19,9 millions pour Apple Pay et moins de 10 millions pour Google Pay et Samsung Pay.

D’après une estimation d’eMarketer, en 2018 plus de 23,4 millions de clients de plus de 14 ans devraient utiliser l’application de Starbucks pour effectuer un paiement en pointe de vente au moins une fois tous les six mois. Apple Pay ne devrait pas dépasser 22 millions contre 11,1 millions pour Google Pay et 9,9 millions pour Samsung Pay.  

Une avance que la chaîne de restauration américaine pourrait conserver au moins jusqu’en 2022 d’après les projections d’eMarketer. Le classement resterait par conséquent le même dans quatre ans.

Mise en perspective : Une success story pourvue d’une belle dynamique  

La batailles des GAFA sur les solutions de paiement fait rage aux Etats-Unis ; celles-ci leur permettent en effet d’avoir accès aux clients en points de vente mais aussi à la data, qui est la clé de la fidélisation des utilisateurs. D’après l’étude d’eMarketer, le nombre d’utilisateur des applications de paiement mobile devrait augmenter de 14,5 % d’ici la fin de l’année, pour atteindre les 55 millions.

L’avance prise par la chaîne de cafés américaine grâce à son application de m-paiement ne s’explique pas seulement par son lancement précoce (lancement officiel en 2011) et son adoption rapide, mais aussi par son intuitivité et sa capacité à combiner à la fois le paiement mais également un programme de fidélité personnalisé. De plus, contrairement aux autres wallets, l’application est disponible aussi bien sous iOS que sous Android. Des facteurs clés de succès réunis pour atteindre et fidéliser rapidement une large partie de sa clientèle.

Actualitées liées

  • Paiement
  • 24.09.2018

Google Pay sera bientôt disponible en France

Alors qu’il était attendu en début d’année, en même temps que Samsung Pay, le service de paiement mobile du géant de la Tech américain n’arrivera pas avant cet automne. Lancé en début d’année aux Etats-Unis et dans certains pays d’Europe (Royaume-Uni...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 16.05.2018

Apple préparerait une nouvelle carte de crédit

L’irruption des géants du Web dans le domaine de la banque et de la finance continue d’alimenter les spéculations des autres acteurs du marché. Selon une publication du Wall Street Journal, la firme de Cupertino aurait signé un partenariat stratégiqu...
  • Innovation
  • Paiement
  • 20.12.2017

Retour d’expérience : Lydia poursuit sa croissance

Lydia, le service de paiement mobile français, vient d’annoncer un partenariat avec Apple Pay. Cet enrichissement correspond bien à la stratégie historique de la start-up et donne l’occasion de revenir sur ses résultats et son profil atypique, reposa...
  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus