Bankin’ complète son offre et se consacre au crédit

Bankin’ complète son offre et se consacre au crédit

L’agrégateur de comptes Bankin’ souhaite étendre son périmètre en proposant une nouvelle fonctionnalité gratuite, relative au crédit. Celle-ci est compatible pour le moment avec les comptes de Crédit Agricole, Crédit Mutuel et CIC. Elle permet notamment à ses utilisateurs ayant contracté un prêt personnel et/ou immobilier de suivre la progression de leurs remboursements.

Créée en 2011, l’application mobile permettait, jusqu’à présent, à ses utilisateurs d’agréger leurs comptes courants et d’épargne, issus de près de 180 établissements bancaires. La start-up, qui est présente en France, en Angleterre, en Espagne et en Allemagne, revendique aujourd’hui 2,4 millions d’utilisateurs.

Désormais, Bankin’ s’étend au crédit en proposant la nouvelle fonctionnalité « suivi de crédit », laquelle est compatible avec le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel et CIC. L’objectif est de proposer gratuitement de nouvelles fonctionnalités aux usagers ayant souscrit un crédit à la consommation ou immobilier dans l’un de ces établissements : suivi de leurs remboursements, date du prochain paiement ou échéance du prêt, et ce, graphiques à l’appui.

De cette manière, l’agrégateur se démarque des acteurs bancaires traditionnels qui n’intègrent pas ou peu ce type d’informations au sein de leurs interfaces de m-banking.

Mise en perspective : Les agrégateurs bravent la réglementation et étendent leur emprise

Pour rappel, les agrégateurs de comptes sont soumis à des enjeux réglementaires tels que définis dans le cadre de la DSP2, dans laquelle seuls les comptes de paiement sont inclus. Ainsi, les clients doivent fournir aux agrégateurs de comptes leurs informations de connexion bancaires. Les banques ont, quant à elle, l’obligation de mettre à disposition des API (interdisant ainsi la technique du « web-scraping ») pour sécuriser l’accès aux comptes.

Toutefois, en matière d’épargne et de crédit, les outils de PFM tendent à forcer la réglementation. Ils misent notamment sur la nécessité qu’ont les consommateurs de disposer de l’ensemble de leurs données financières quotidiennes au sein d’une interface unique, qu’il s’agisse de paiement, de crédit ou d’épargne.

Bankin’ est ainsi le premier outil de gestion budgétaire à proposer, directement depuis son application, une telle fonctionnalité liée au crédit. Grâce à cet outil, l’acteur accentue son positionnement de « coach » financier intelligent, donnant à ses clients une vision globale de leurs finances au quotidien. Cette évolution tend d’ailleurs à combler un manque, aussi bien chez les banques que chez les sociétés financières, qui risquent ainsi de voir s’échapper une partie de la relation avec leurs clients.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 05.07.2018

BPCE veut s’imposer sur le marché de la LOA

BPCE va tenter une entrée sur le marché en pleine expansion de la location longue durée. En effet, d’ici 2019, les Banques Populaires et Caisses d’Epargne distribueront une offre de location de véhicules avec option d’achat pour les particuliers. Pou...
  • Crédit
  • Innovation
  • 14.05.2018

CACF fait de ses collaborateurs des bêta-testeurs

Depuis quelques mois et dans le cadre de sa transformation digitale, Crédit Agricole Consumer Finance a créé une communauté de bêta-testeurs parmi ses collaborateurs, afin qu’ils se mettent dans la peau des clients. L’objectif est de recueillir leur...
  • Crédit
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 03.10.2018

CACF souhaite reprendre le contrôle d’Alsolia

Dans le cadre de leur partenariat de longue date, Crédit Agricole Consumer Finance et Décathlon détiennent la société de crédit Alsolia, créée pour la gestion de la carte de crédit de l’enseigne. Récemment, CACF a fait part de son souhait de reprendr...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus