Retour d’expérience : Afterpay étend avec succès le paiement en n fois aux Etats-Unis

Retour d’expérience : Afterpay étend avec succès le paiement en n fois aux Etats-Unis

LES FAITS

  • En 2018, le montant des transactions traitées sur sa plate-forme a plus que doublé, passant de 918 M$ à 2,2 Mds$.
  • Ces résultats positifs ont été portés par le lancement l’année dernière de son activité Buy now – Pay later  au Royaume-Uni et surtout aux Etats-Unis, où elle a réalisé plus de la moitié de son chiffre d’affaires, soit 1,5 Md$. En quelques mois, sa solution est devenue plus populaire que celles de Klarna ou d’Affirm.
  • Modèle économique :
    • 80 % de ses revenus proviennent des frais de transaction prélevés aux commerçants accepteurs.
    • 20 % des revenus sont imputables aux frais de retard prélevés aux clients ; d’après Afterpay, cette proportion est en baisse depuis que la FinTech a décidé de caper le montant de ces frais.

ENJEUX

  • Forte de cette croissance, la start-up de Melbourne entend se positionner comme une alternative sérieuse face aux produits de crédit traditionnels, en particulier les cartes de crédit. Ce positionnement a été remis en question par les autorités australiennes qui viennent d’examiner le modèle économique d’Afterpay, pour déterminer si la FinTech devait être soumise aux mêmes règles que les acteurs locaux du crédit à la consommation.
  • Surfer sur la défiance des jeunes Américains vis-à-vis du crédit. Ces derniers sont en effet déjà lourdement endettés du fait du poids représenté par les prêts étudiants. Aussi, les deux tiers d’entre eux n’utilisent pas de carte de crédit et sont donc séduits par les facilités de paiement gratuites offertes par Afterpay.  

MISE EN PERSPECTIVE

  • Si ce service de Buy now – Pay later est gratuit quand les clients paient à temps, il en est autrement en cas de retard. Dans cette dernière hypothèse, les frais sont plafonnés à 25 % du prix d'achat ou 68 $.
  • Le marché australien du paiement en n fois a littéralement explosé en 2018, d’où l’attention des autorités vis-à-vis des acteurs comme Afterpay.

 Afterpay EN CHIFFRES (2018)

  • 23 000 commerçants partenaires
  • 3,1 M de clients actifs, dont 500 000 aux Etats-Unis
  • PDM en Australie : 25 % du commerce en ligne de mode et de beauté

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 17.05.2018

Afterpay, désormais à la conquête du marché américain

Après l’impact positif de son activité « Buy now – Pay later » en Australie, Afterpay se lance à la conquête du marché américain avec pour principal partenaire Urban Outfitters (l’un des plus grands détaillants de mode aux Etats-Unis). L’activité ser...
  • Crédit
  • Innovation
  • 23.11.2017

Amazon adopte (enfin) le paiement en plusieurs fois

En partenariat avec Cofidis Retail, le géant de l’e-commerce propose une nouvelle facilité de paiement sur sa plate-forme Amazon.fr ; il permet à ses utilisateurs de régler leurs achats en quatre échéances égales sur une période de 90 jours. Les clie...
  • Innovation
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 02.03.2018

Klarna : une belle croissance portée par le crédit

Valorisée à plus de 2,7 milliards de dollars, la licorne suédoise affiche des résultats en forte croissance et poursuit son développement en 2018. Elle réalise 4,53 milliards de couronnes (551 millions de dollars) de revenus, pour un résultat opérati...
  • Crédit
  • Innovation
  • 30.05.2017

Affirm réfléchit à une nouvelle carte de crédit

La Fintech américaine Affirm, spécialisée dans les prêts à la consommation et le paiement en n fois, prévoit d’ajouter à son offre une carte de crédit pour les achats quotidiens. L’idée est  d’éviter l’abandon de panier et de fluidifier l’achat sur m...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus