Fraude à la carte : la France dans le top 3 européen des pays les plus touchés

Fraude à la carte : la France dans le top 3 européen des pays les plus touchés

Les pertes dues à la fraude aux cartes de paiement, au niveau européen, ont connu une forte baisse entre 2012 et 2016, conséquence des mesures de renforcement de l’authentification. Le cinquième et dernier rapport de la Banque Centrale Européenne annonce un repli de 0,4 % par rapport à 2015. Au niveau national, les taux de fraude ont légèrement reculé mais la France figure toutefois dans le top 3 des pays les plus touchés en Europe.

Les chiffres de la BCE indiquent des pertes totales de 1,8 milliard d’euros en Europe, en 2016 (- 0,4 % par rapport à 2015). Alors qu’il ne représente pas plus de 13 % de la valeur des transactions, le paiement à distance compte pour 73 % du montant de la fraude à la carte. 19 % du montant total proviendrait des transactions en points de vente et les 8 % restant des opérations effectuées aux guichets automatiques.

Seul le paiement à distance affiche un taux en hausse (+2,1 %) au niveau européen. Conséquence de l’essor du commerce électronique dans le vieux continent. La fraude liée à l’e-paiement reste toutefois moins soutenue que les années précédentes.  

Malgré ce bilan positif, la France est sur le podium des premières victimes des fraudes à la carte bancaire, avec le Danemark et la Grande-Bretagne. Les Français ne détiennent en moyenne que 1,18 carte bancaire alors que la moyenne européenne est de 1,53. Chaque habitant effectue en moyenne 164 transactions par an et règle un montant total de 8 043 euros, contre 16 678 euros en Grande-Bretagne et une moyenne de 329 transactions au Danemark. Le pays enregistre pourtant 69 fraudes pour mille cartes dans l’Hexagone, dépassant largement la moyenne de la zone SEPA qui est de 22 cas.   

Mise en perspecitve : La carte, de moins en moins exposée à la fraude ?

Le léger repli de la fraude à la carte bancaire et la stabilité enregistrée sur les nouveaux moyens de paiement (reposant sur la carte), dans un contexte de croissance des flux de paiements, reflètent les efforts entrepris par les différents acteurs du marché, en termes de sécurisation des transactions. Un signe positif qui incite au développement de moyens de paiement innovants et aux solutions alternatives. L’utilisation croissante du mobile semble cependant s’avérer être un facteur de risque supplémentaire, à surveiller à l’avenir.

Dans l’Hexagone, un long chemin reste à parcourir pour atteindre les chiffres de la zone Europe. De nombreuses initiatives sont menées dans ce sens, notamment le développement de nouvelles plates-formes de lutte contre la fraude, à l’instar de Thésée dédiée à l’escroquerie sur Internet ou Perceval, mise en place par le centre de lutte contre les criminalités numériques. Cette dernière a déjà enregistré près de 18 000 signalements en ligne en seulement trois mois.

Actualitées liées

  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 10.10.2018

E-commerce : Shopify lance une solution anti-fraude

L’essor de l’e-commerce et surtout du m-commerce se sont accompagnés d’une explosion du nombre des cas de fraude, faisant de la sécurisation des paiements l’une des priorités des banques et des e-commerçants. S’appuyant sur des algorithmes d’apprenti...
  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 19.12.2018

E-commerce : CB lance un nouvel outil anti-fraude

LES FAITS Le groupement des cartes bancaires CB vient de lever le voile sur le portail Alertes CB, une solution développée conjointement avec le fournisseur de technologies basées sur la collaboration entre émetteurs et e-commerçants Ethoca.
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 24.07.2018

E-paiement : Paidy lève 55 millions de dollars

Après une levée de fonds réussie en 2016, 2018 marque un tournant pour la jeune pousse japonaise qui vient de lever 55 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Itochu Corporation, un grand conglomérat japonais basé à Osaka, et l’américain...
  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 23.11.2018

Fraude au paiement en ligne : Fraugster lève des fonds

Fraugster, la start-up qui s’appuie sur l’intelligence artificielle pour identifier les transactions frauduleuses, vient de clore une levée de fonds de 14 millions de dollars. Le tour de table a été mené par CommerzVentures avec la participation du r...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus