Les innovations de la semaine : Generali + IBM Watson / Yolt en France / Amazon et la maison connectée / Alan lance la téléconsultation

Les innovations de la semaine : Generali + IBM Watson / Yolt en France / Amazon et la maison connectée / Alan lance la téléconsultation

Chaque jour, ADN'ews analyse les dernières innovations et actualités du secteur bancaire et de l'assurance. Voici un coup de projecteur sur les annonces qu'il ne fallait pas manquer cette semaine et qui dessinent les grandes tendances du secteur.

Generali déploie trois assistants virtuels Powered by IBM Watson

  • Generali : Dans le cadre du plan « Excellence 2022 » lancé en 2017, l’assureur a lancé un Centre de Compétences d’IA, où des équipes d’IBM et de Generali collaborent autour d’une dizaine de projets. De ces travaux, sont nés trois assistants virtuels qui, après plusieurs mois de test, vont prendre place parmi les équipes de l’assureur.

C’est d’abord un grand chantier d’optimisation qui a été mis en œuvre ; Watson permet par exemple d’augmenter de 30 % le traitement des contrats d’assurance-vie en déshérence. Quant à la production d’attestations d’assurance, elle est désormais automatisée à 60 %.

En outre, Generali voit l’intelligence artificielle comme un moyen d’associer humain et digital dans ses parcours clients. Grâce à cette stratégie, le lien avec les agents généraux reste central, mais l’IA de Watson vient enrichir et simplifier le travail de ces derniers, dans une démarche qualifiée « d’intelligence augmentée ».

ING lance son agrégateur Yolt en France

  • INGAprès le rachat de l’agrégateur BtoB Cobase, ING poursuit l’extension de Yolt en Europe avec la France. Annoncé en juin dernier, ce lancement est désormais officiel, avec l’ouverture d’une bêta privée aujourd’hui. Yolt arrive sur un marché mature, où Bankin’ et Linxo prédominent largement. Mais le Néerlandais compte sur l’ouverture rapide de services complémentaires pour se démarquer.

Yolt revendique aujourd’hui 500 000 utilisateurs actifs en Europe, soit une croissance rapide au vu des chiffres publiés précédemment. L’application reste cependant très en retrait par rapport à des acteurs bien plus anciens, comme Bankin’ (2,4 millions d’utilisateurs) et Linxo (2 millions d’utilisateurs). Ces deux agrégateurs sont très bien implantés sur leur marché historique et ont déjà largement étoffé leur offre. Ils ont également structuré leur approche du marché BtoB pour asseoir un modèle économique qui, sans cela, ne repose que sur la cotisation de la version premium de l’application.

Yolt, pour sa part, reste pour le moment une application BtoC entièrement gratuite, et son modèle repose sur la commission d’apporteur d’affaires prélevée à ses partenaires. Si la liste est pour le moment restreinte en France, au Royaume-Uni, Yolt a déjà élargi son catalogue (l’épargne-retraite avec Pension Bee, l’assurance avec HomeLyfe ou encore l’assurance-vie avec Anorak). En France, ING adopte une position prudente pour sonder le marché. Elle annonce déjà vouloir faire évoluer l’application en fonction des feed-backs de ses utilisateurs.

Assurance : Travelers et Amazon partenaires autour de la maison connectée

  • Travelers : L’assureur américain a passé un accord avec Amazon pour distribuer des kits maison connectée et des assurances MRH. Le partenariat inclut aussi l’utilisation d’Alexa pour le service après-vente. Cette mise à disposition inédite du site d’Amazon pour un partenaire assureur montre l’intérêt prononcé du géant pour le marché de la maison connectée, dans la continuité de l’offre Amazon Smart Home Services.

Avec ce partenariat ambitieux, l’assureur cherche d’abord à garder le contact avec ses clients via des canaux digitaux ; ce que lui permet Amazon en installant notamment une enceinte connectée, accompagnée des skills développées par Travelers. L’autre intérêt de ce partenariat est de permettre à l’assureur de récupérer un certain nombre de données qui vont transiter par ces objets. Une fois analysées, elles permettront à l’assureur de comprendre le comportement de ses assurés, tant dans l’usage des objets connectés que dans celui de la technologie vocale d’Alexa. Tout comme le véhicule autonome, la maison connectée apporte son lot de bouleversements sur le marché de l’assurance, que les acteurs veulent pouvoir anticiper avant sa démocratisation.

Amazon, pour sa part, pousse l’équipement des clients en objets compatibles avec Alexa, alors que sa technologie vocale prend de plus en plus d’ampleur (auto, santé, assurance, services financiers, etc.). Il met aussi en avant son réseau d’experts Amazon Smart Home Services et conforte ainsi sa présence sur la domotique.

Alan se lance dans la téléconsultation avec une start-up suédoise 

  • Alan : La start-up, qui s’est lancée en 2017 sur le créneau de la complémentaire santé obligatoire en s’adressant aux petites entreprises et aux indépendants, poursuit sa percée sur le marché français. Elle cultive aujourd’hui sa différence en annonçant un partenariat avec Kry, une start-up suédoise de téléconsultation qui souhaite rentrer sur le marché français.

Si ce partenariat coïncide avec l’annonce de la prise en charge des téléconsultations par l’Assurance-maladie, il ne s’inscrit pas entièrement dans cette réforme. En effet, pour être remboursée, une téléconsultation doit répondre à un certain nombre de critères ; elle doit être réalisée par le médecin traitant déclaré par le patient et doit s’intercaler entre deux visites physiques. De fait, elle présente à l’évidence des contraintes qui la rendent incompatible avec la gestion des urgences. Elle vise plutôt le désenclavement des zones rurales et la lutte contre les déserts médicaux.

Alan, elle, offre une réponse flexible aux besoins urgents. A ce titre, c’est l’AssurTech qui prend en charge le remboursement et non la Sécurité Sociale. De son côté, Livi souhaite entrer sur tous les marchés européens qui accueillent favorablement la téléconsultation et profite de la réforme française pour lancer Livi en France.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 02.08.2018

CashE fournit des crédits sur des critères sociaux

La plateforme indienne de prêt en ligne CashE a annoncé le lancement du premier système de notation de crédit alternatif du pays, le « Social Loan Quotient » (SLQ), lequel se base sur le comportement social. Celui-ci s’adresse notamment aux Millennia...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 24.09.2018

ING investit dans l’agrégation de comptes BtoB

ING vient d’investir 7,5 millions d’euros dans la FinTech Cobase, spécialisée dans l’agrégation de comptes pour les grandes entreprises. La banque devient ainsi majoritaire dans le capital de la start-up. Par cet investissement, ING confirme son choi...
  • Crédit
  • Innovation
  • 29.12.2017

L’IA d’Upstart convainc BankMobile

Grâce à ses algorithmes, Upstart prédit la solvabilité des étudiants en analysant leur parcours, et propose aux investisseurs de financer leurs études. Forte de son succès et par le biais du Machine Learning, la plate-forme a réussi à automatiser le...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus