Findrive porte le concept du Car-as-a-Service

LES FAITS

  • La start-up Findrive se targue de mettre le concept du Car-as-a-Service (CaaS) à l’honneur. Elle propose en effet une offre de leasing haut de gamme, dédiée aux professionnels, présentée comme simplifiée.
  • Findrive part d’un principe clair : le véhicule automobile doit être vu comme une prestation de services plutôt qu’un simple moyen de transport, a fortiori dans le BtoB.
  • Dans cette logique, la start-up a développé une plateforme en ligne permettant à ses clients de louer des véhicules de sa flotte (Mercedes, Porsche, Ferrari, Lamborghini, BMW, Audi, AMG, Land Rover). Les demandes clients sont traitées en moins de 24h.
  • Findrive présente un modèle de loyer modulaire, sous forme d’abonnement, en fonction de la gamme de véhicule loué, des services associés, du kilométrage ou de la durée de location prédéfinie.
  • Parmi les services proposés : 
    • la location du véhicule,
    • l’assurance et l’assistance,
    • le véhicule de remplacement en cas d’immobilisation,
    • la maintenance.
  • Pour une Mercedes Classe A, le site propose par exemple un loyer mensuel à 699 euros.
  • Findrive ambitionne d’ajouter plus de 1000 véhicules à son parc d’ici fin 2020, ce qui lui permettrait de doubler son chiffre d’affaires.

CHIFFRES-CLES

  • 2017 : Création
  • 500 demandes mensuelles enregistrées (X 2 ces 6 derniers mois)
  • Un CA de 3 M€ en 2019
  • Objectif 2020 : 7M€
  • Un parc de 400 véhicules estimé à 15 millions d’euros

 

ENJEUX

  • Profiter d’un marché de masse : Findrive met en avant les résultats d’une étude Roland Berger réalisée en 2018 selon laquelle le marché du CaaS représentera 86 milliards d’euros en Europe d’ici 2025, avec 15 millions de véhicules.
  • Surfer sur la transformation des usages : La start-up  met tout en œuvre pour répondre à la tendance au remplacement de la propriété par l’usage. Pour ce faire, elle a développé un modèle de location plus flexible. Elle permet par exemple de changer de modèle en cours de contrat ou encore de sous-louer le véhicule. Si bien d’autres entreprises se sont lancées sur ce créneau, Findrive veut se démarquer par son approche haut de gamme et par la personnalisation à outrance de ses contrats.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • La tendance se confirme nettement. L’abonnement automobile prend sa place face aux offres de location classiques. Les initiatives en ce sens se multiplient : Seat, Mercedes, Volkswagen, Fiat ou même loueurs.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus