Seat voit plus loin pour son offre sans engagement

Seat voit plus loin pour son offre sans engagement

LES FAITS

  • Le pack « sans engagement » du constructeur espagnol ne sera plus seulement limité aux Seat Arona Urban mais bien ouvert à toute sa gamme SUV Urban.
  • Désormais, trois modèles sont donc concernés par le sans engagement de Seat :
    • la Seat Arona à partir de 239 € /mois
    • la Seat Ateca à partir de 339 € /mois
    • la Seat Tarraco. à partir de 439 € /mois
  • Seat résume son offre en trois grands principes : 
    • Résiliation anticipée sans frais à partir du 31ème jour
    • Changement de véhicule gratuit à tout moment
    • Modulation du loyer possible

UN PREMIER BILAN

  • 68% des sondés d’une étude BVA datant de juin dernier déclaraient être intéressés par l’offre
  • 2 mois de commercialisation
  • Près de 1000 dossiers de financement reçus par Volkswagen Financial Services
  • Une augmentation du trafic en concession
  • Une progression de Seat sur le marché français constatée fin juin

 

ENJEUX

  • Déployer la stratégie de conquête : En tant que challenger sur le marché automobile français, Seat entend s’appuyer sur son offre sans engagement pour conquérir de nouveaux clients. Ses premiers résultats étant positifs, le constructeur entend capitaliser sur cette offre sur le marché des SUV.
  • Rajeunir les clients : La cible de l’offre sans engagement de Seat était celle des Millennials, et d’après les premiers retours annoncés de la marque, sa stratégie fonctionnerait. 
  • Rayonner en France : Seat a d’ores et déjà prévenu que sa communication serait renforcée sur cette offre sans engament, à minima, sur les mois d’été. La marque cherche à capitaliser plus largement sur les retombées médiatiques de cette offre.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le marché de la consommation automobile est marqué par l’explosion des offres d’abonnement, mais il restait jusqu’ici difficile de connaitre les retombées de ces campagnes.
  • Alors que des offres très haut de gamme n’ont pas trouvé leur public, il semblerait finalement que le message de la néo-consommation automobile, moins flexible et onéreux, mais marketé dans une promesse de « sans engagement », soit le plus convaincant.  

 

Actualitées liées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus