E-commerce : CB lance un nouvel outil anti-fraude

LES FAITS

  • Le groupement des cartes bancaires CB vient de lever le voile sur le portail Alertes CB, une solution développée conjointement avec le fournisseur de technologies basées sur la collaboration entre émetteurs et e-commerçants Ethoca.
  • Objectif : Permettre aux e-commerçants de croiser leurs données avec celles des banques pour pouvoir détecter les fraudes en temps réel et, ainsi, les empêcher.   
  • Fonctionnement : Les e-commerçants ayant souscrit le service Alertes CB recevront des notifications dès que leurs clients auront signalé à leur banque le vol, la perte ou le piratage de leur banque. Cela leur permettra par conséquent d’arrêter le processus de vente avant qu’il n’atteigne la phase de l’impayé.

Chiffres clés :  

  • En 2017, il y avait 1 euro de fraude pour 620 euros de paiements en ligne en moyenne (soit 0,16 %)
  • Les banques françaises ambitionnent de ramener ce taux à 0,13 % avant fin 2019.   

ENJEUX

  • La directive européenne révisée sur les services de paiements (DSP2), va imposer de nouvelles règles de sécurité à compter du 14 septembre 2019, généralisant l’authentification forte.
  • Dans ce contexte, l’enjeu (et la difficulté) est de mieux sécuriser les paiements par carte bancaire sur Internet sans compliquer la procédure d’achat pour l’internaute.  
  • A cela s’ajoute un enjeu plus « politique », qui est d’assurer aux banques et e-commerçants la maîtrise de leur outil anti-fraude, mais aussi du stockage des données de leurs clients.
  • A travers ce projet, le système de paiement français CB promet aux e-commerçants de réduire les risques de pertes liées aux impayés et à la fraude, mais aussi de limiter le nombre de plaintes de leurs utilisateurs fraudés.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le groupement des cartes bancaires CB reste en première ligne dans la lutte contre la fraude. Il y a quelques jours seulement le groupe annonçait une nouvelle offre basée sur une analyse informatique poussée des transactions pour sécuriser les paiements par carte bancaire sur internet. Baptisée FAST’R by CB, la solution a été testée par Arkéa, BNP Paribas et Société Générale.
  • Grâce à ces nouvelles solutions, le système de paiement français cherche à muscler son offre face aux géants américains Visa et Mastercard. Ce dernier a d’ailleurs déjà présenté un service basé sur l’intelligence artificielle afin de prédire les cas de fraude.

Potentiel du marché de l’e-commerce :

  • D’après la Fevad, le montant que les français vont dépenser en 2018 devrait atteindre les 100 milliards de dollars pour les achats en ligne.
  • L’essentiel des paiements (près de 85 %) se fait par

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus