CredoLab cible aussi les sous-bancarisés grâce à la data

CredoLab cible aussi les sous-bancarisés grâce à la data

La société singapourienne CredoLab a annoncé avoir obtenu un investissement de 1 million de dollars de la société américaine Walden International, en vue de se concentrer sur des régions mal desservies (Asie et Afrique) par les institutions financières traditionnelles. La FinTech fournit aux acteurs du secteur des solutions de notation de crédit alternatives afin de favoriser l’inclusion financière et l’accès financier pour les consommateurs sous-bancarisés.

CredoLab utilise une technique de scoring alternative par le biais de son application mobile, Credoapp, qui repose sur l’intelligence artificielle : c’est en collectant le numéro de téléphone du demandeur lors de la création de son dossier qu’il est possible pour l’établissement de récupérer et d’analyser une grande quantité de données relatives à l’utilisation de son mobile et à ce qu’il révèle du demandeur ; une « empreinte numérique » est ainsi créée permettant de calculer un score de crédit (en « moins de deux minutes » selon CredoLab).

Au cours des derniers mois, l’entreprise a multiplié les partenariats auprès d’une trentaine d’établissements de crédit. Un nombre conséquent de pointages de crédit ont été générés pour des clients d’Asie du Sud-Est, de Chine ou encore d’Amérique Latine. Ainsi, avec ce nouvel investissement, l’acteur continuera de se pencher sur les populations sous-bancarisées asiatiques, mais aussi africaines (moins de 20 % ont accès aux services financiers de base).  

L’utilisation de ces données non traditionnelles et leur analyse prédictive permettent ainsi aux consommateurs ayant peu ou pas d’antécédents de crédit d’accéder aux services bancaires.

Mise en perspective : Les marchés émergents du crédit conso de plus en plus courtisés

Grâce à des partenariats avec des banques de détail et des sociétés de crédit à la consommation, l’objectif de CredoLab est d’améliorer le niveau de vie des personnes ou des entreprises sans historique de crédit, ayant un accès médiocre, voire inexistant, aux services financiers traditionnels. De cette manière, ils pourront désormais bénéficier de produits et services bancaires abordables et répondant à leurs besoins, tout en contribuant à faire baisser les taux de défaillance relatifs aux prêts accordés.

Le système de scoring que développe CredoLab répond aux mêmes enjeux que ceux testés par bon nombre d’acteurs au sein des marchés émergents : cibler un panel plus large d’emprunteurs, tout en maitrisant les risques.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...
  • Crédit
  • Innovation
  • 02.08.2018

CashE fournit des crédits sur des critères sociaux

La plateforme indienne de prêt en ligne CashE a annoncé le lancement du premier système de notation de crédit alternatif du pays, le « Social Loan Quotient » (SLQ), lequel se base sur le comportement social. Celui-ci s’adresse notamment aux Millennia...
  • Crédit
  • Innovation
  • 29.12.2017

L’IA d’Upstart convainc BankMobile

Grâce à ses algorithmes, Upstart prédit la solvabilité des étudiants en analysant leur parcours, et propose aux investisseurs de financer leurs études. Forte de son succès et par le biais du Machine Learning, la plate-forme a réussi à automatiser le...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus