Le marché indien du crédit conso ciblé par l’application mobile kenyane, Tala

La société de services financiers mobiles Tala a annoncé avoir obtenu un investissement à hauteur de 65 millions de dollars, en vue de s’implanter sur le marché indien via son application mobile (sous Android) de prêt à la consommation. Cette démarche arrive à point nommé dans un pays où le gouvernement incite à plus d’inclusion financière et ce, en utilisant la technologie numérique.

Tala, qui a lancé sa première application de prêt instantané sur smartphone au Kenya, en 2014, a connu une croissance significative au cours de l’année dernière : en effet, en s’étendant à la Tanzanie, aux Philippines et au Mexique, la plateforme mobile a fourni plus de 6 millions de prêts à près de 1,3 million de clients, générant ainsi plus de 300 millions de dollars de crédit.

En guise de substitut aux données financières traditionnelles, l’acteur utilise des méthodes de scoring alternatives, relatives à l’utilisation de l’appareil Android de son utilisateur, et faisant appel à l’intelligence artificielle. En effet, les informations analysées reposent principalement sur les appels, les SMS, les historiques d’achats, d’utilisation des applications mobiles, voire même des données personnelles.

C’est avec l’ensemble de ces informations sensibles que Tala permet tout de même à plus de 85 % de ses clients, se trouvant sans historique de crédit, de souscrire un crédit à la consommation quasi instantanément (en une dizaine de minutes). Les montants prêtés sont compris entre 10 et 500 dollars.

Mise en perspective : L'Inde, un marché du crédit conso qui s'ouvre grâce à la data

Cet investissement permet à Tala de se développer en Inde, sur un marché émergent  –  à l’image de l’Amérique du Sud – qui se trouve mal desservi par les institutions financières traditionnelles. Ces micro-prêts permettraient ainsi d’équiper le plus grand nombre et d’encourager la création d’entreprise, favorable à l’économie locale.

Le modèle bancaire que Tala souhaite développer repose entièrement sur l’analyse des données. Les algorithmes mis en œuvre par Tala sont capables de très bien cerner les comportements d’une population spécifique, sous-bancarisée et de lui donner ainsi accès au crédit. En outre, les risques pris par l’acteur sont finalement mineurs au vu des montants prêtés et de la quantité de données analysées. Avec plus de 3 milliards de consommateurs mal équipés dans le monde, l’objectif de Tala est de tirer profit de la technologie mobile pour permettre au plus grand nombre de maitriser leur vie financière, et ainsi de s’imposer comme l’un des principaux prêteurs sur mobile. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus