Apple s’attaque au paiement entre amis

Apple s’attaque au paiement entre amis

Le géant du Web a profité de sa conférence WWDC 2017, dédiée aux développeurs, pour présenter ses dernières nouveautés. Parmi elles, une amélioration remarquée pour sa fonctionnalité de paiement Apple Pay, qui inclura désormais le paiement P2P, et une confirmation des ambitions d’Apple sur le marché de la FinTech.

Le service de paiement entre particuliers Apple Pay pourra prochainement être utilisé via l’application iMessage d’Apple. Le géant du Web cherche ainsi à simplifier les paiements entre particuliers, dans le cercle amical ou familial des utilisateurs américains de sa messagerie instantanée tout d’abord.

L’utilisateur peut payer ou envoyer une demande de paiement via Siri (comme c’est déjà le cas avec Square Cash) ou en cliquant sur un bouton dédié depuis l’interface de discussion. Les utilisateurs de la nouvelle version d’Apple Pay recevront les fonds au sein d’un compte prépayé Apple Pay Cash, assorti d’une carte virtuelle émise par Green Dot.

Depuis ce compte prépayé, l’argent peut ensuite être viré sur un compte bancaire, transféré à un ami ou utilisé pour réaliser des achats en ligne ou en magasin, comme n’importe quelle autre carte du wallet. Quant à l’expéditeur, il peut envoyer les fonds soit depuis Apple Pay Cash, soit depuis une autre carte du wallet. Les transactions sont validées par TouchID.

Notre analyse : Nouvelle percée d’Apple sur le marché de la FinTech

Les nouveautés présentées par Apple à l’occasion du WWDC2017, y compris concernant Apple Pay, s’intègrent dans la dernière version de son système d’exploitation iOS11. Elles seront d’abord testées dans le cadre d’une bêta publique avant d’être ouvertes officiellement à l’ensemble des terminaux mobiles compatibles d’Apple.

Avec cette nouvelle version d’Apple Pay, la firme de Cupertino se lance encore un peu plus sur un terrain déjà occupé par de nombreuses FinTech ou d’autres acteurs majeurs, comme PayPal. Elle cherche ainsi à devenir une sorte de portefeuille alternatif capable d’accélérer les remboursements entre amis et de simplifier les achats en ligne, quel que soit le moyen de paiement utilisé.

Ce nouveau service reste comme toujours limité aux seuls utilisateurs d’Apple. Il n’a pas vocation à remplacer mais plutôt compléter les moyens de paiements traditionnels. Le wallet d’Apple accepte d’ailleurs de plus en plus de cartes, à l’image de la Visa Electron tout récemment. Il a cependant pour effet de mettre tous ces moyens de paiement sur le même plan et d’en rendre l’utilisation plus invisible, au profit de sa propre marque.

En vidéo : https://youtu.be/f1mqwcst2sk

Actualitées liées

  • Paiement
  • 09.02.2018

Paylib se lance dans le paiement peer to peer

Avec une stratégie sensiblement différente de celle de ses concurrents, le service de paiement mobile qui réunit les grandes banques françaises, s’apprête à ajouter une corde à son arc en introduisant le peer to peer dans le paysage hexagonal du paie...
  • Paiement
  • 01.06.2018

Paiement mobile : Lancement officiel de Beem it

En octobre dernier, les trois plus importantes banques australiennes se sont rapprochées pour développer une solution interbancaire de paiement mobile en temps réel en réponse au refus de l’accès collectif au NFC d’Apple. Baptisée Beem it, l’applicat...
  • Paiement
  • 21.05.2018

Revolut lance le paiement de proximité

La première licorne des néo-banques en Europe ne cesse de croître. Après avoir lancé un service d’épargne de projet multidevises le mois dernier, la start-up britannique décide d’étendre son offre de paiement Peer-to-Peer. Revolut a lancé pour cela u...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus