Titre restaurant : nouvelle levée de fonds pour Lunchr

Titre restaurant : nouvelle levée de fonds pour Lunchr

Quatre mois après avoir changé de stratégie en se focalisant sur le marché BtoB du titre restaurant, la start-up montpelliéraine réussit une deuxième levée de fonds en moins de douze mois. Lunchr a déclaré avoir complété un tour de table de 11 millions d’euros auprès d’ID Invest et Daphni, le fonds parisien de Marie Ekeland.

Pour rappel, la FoodTech a complété en janvier dernier son application de commande de repas en ligne par une solution de paiement par carte à puce. La jeune pousse dit vouloir prendre de vitesse les leaders du marché du titre restaurant.

Opérationnelle sous son nouveau format depuis février dernier, la start-up revendique aujourd’hui plus de 600 entreprises clientes et ambitionne d’atteindre la barre des 100 000 utilisateurs d’ici 2019. Elle assure également que ses utilisateurs ont bénéficié de 18 % de réduction en moyenne, depuis son lancement. 

Lunchr prévoit de tripler ses effectifs d’ici la fin de l’année, elle passerait ainsi de 20 à 60 collaborateurs, pour atteindre la centaine en 2019. Cette levée de fonds devrait permettre à la start-up de poursuivre son développement R&D et de stabiliser sa base clients avant de se lancer à l’international.

Mise en perspective : Lunchr surfe sur la vague de la dématérialisation

Aujourd’hui plus de 30 % des collaborateurs qui disposent de titres restaurant ont une carte de paiement ou paient par le biais de leurs mobiles, une proportion qui a rapidement évolué ces derniers mois et devrait encore accélérer. Le ministère du Travail a en effet annoncé en janvier dernier que les titres restaurants dans leur version papier devraient disparaître d’ici 2020. Un contexte réglementaire favorable pour Lunchr qui pourrait ainsi accompagner les entreprises dans la dématérialisation généralisée des titres restaurant. Elle entend tirer son épingle du jeu grâce à son produit Mastercard accepté partout, contrairement aux cartes proposées par les acteurs historiques, qui requièrent de fréquentes mises à jour de la part des restaurateurs partenaires.

A l’image de Resto Flash ou Monetico Resto, Lunchr table sur la numérisation pour s’introduire sur un marché monopolisé par des acteurs comme Sodexo, Up ou Edenred. L’action de ce dernier a d’ailleurs été fortement chahutée suite à l’annonce de levée de fonds réalisée par la jeune pousse. Le nouvel arrivant entend bien prendre de vitesse ses concurrents sur la dématérialisation.  

Actualitées liées

  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 22.01.2018

Lunchr s’introduit sur le marché du titre-restaurant

La start-up française s’était lancée avec l’objectif de désengorger les files d’attentes à l’heure du déjeuner grâce à une application de commande de repas. Aujourd’hui, elle change de dimension et s’attaque au marché du titre-restaurant. Lunchr pass...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 02.07.2018

Venmo lance (enfin) sa carte de paiement

Tout comme son concurrent direct Square, qui a sorti sa première carte prépayée il y a moins d’un an, Venmo vient d’annoncer le lancement d’une carte de débit afin d’étendre les usages de l’application au-delà du paiement mobile P2P et d’englober les...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus