Stripe teste une solution d’avance de trésorerie

Stripe teste une solution d’avance de trésorerie

Une semaine seulement après avoir levé le voile sur son terminal de paiement, la société américaine spécialisée dans les paiements en ligne continue à faire parler d’elle et étend son périmètre d’activité. La FinTech, désormais valorisée 20 milliards de dollars, serait en train de développer un service d’avance de trésorerie aux entreprises.

Forte d’une toute récente levée de fonds de 245 millions de dollars, un montant qui fait passer sa valorisation à 20 milliards de dollars et la rapproche de la capitalisation de son concurrent direct Adyen, Stripe teste un nouveau produit, baptisé Advance, auprès de certaines de ses entreprises partenaires.

La licorne américaine prendra en compte toutes les données dont elle dispose sur ses clients commerçants (historiques, transactions, etc.) pour évaluer leur solvabilité. Les clients éligibles pourront recevoir les fonds un à deux jours après la demande. Pour l’heure, aucun détail concernant le plafond ou le coût du crédit n’ont été communiqués. Les remboursements seront quant à eux prélevés directement sur les ventes enregistrées.

Mise en prespective : Stripe accélère son développement

La plate-forme de paiement en ligne profitera de sa levée de fonds pour financer son expansion à l’international, notamment en Asie, et étendre son offre de produits et services aux commerçants. Le lancement d’une offre d’avance de trésorerie pour ses clients reflète sa volonté de développer de nouveaux  services autour de sa solution de paiement et de tirer profit des données transactionnelles dont elle dispose. Elle se trouverait ainsi à la tête d’une offre complète de services aux commerçants.

Outre la diversification des activités, Advance permettrait à Stripe de dégager de la marge supplémentaire, à l’instar de ce que font déjà ses concurrents. Square a ainsi déjà prêté plus  de 3 milliards de dollars aux entreprises depuis mai 2014, par le biais de son service Square Capital. PayPal a, lui aussi, versé plus de 3 milliards de dollars à ses clients en seulement trois ans, à travers son offre de prêts et d’avance de trésorerie, baptisée PayPal Working Capital. Le géant américain propose aujourd’hui une disponibilité des fonds en quelques minutes seulement après approbation. Enfin, Advance serait également un outil de fidélisation, permettant à la FinTech américaine de retenir ses clients existants, en particulier ceux qui ne peuvent pas faire appel à des prêts bancaires.

Actualitées liées

  • Paiement
  • 13.09.2019

Stripe lance sa carte de crédit corporate

LES FAITS A l’occasion de sa conférence annuelle, qui se tient à San Francisco, le spécialiste du paiement en ligne, a annoncé le lancement de sa carte de crédit professionnelle destinée aux entreprises ayant une activité en ligne.
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 09.05.2018

Le paiement récurrent par carte arrive chez SlimPay

La FinTech française, qui cible les entreprises ayant des process de gestion de paiements récurrents, souhaite élargir son offre au-delà du simple prélèvement automatique SEPA. SlimPay vient en effet de développer un dispositif qui permet aux commerç...
  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus