Retour d’expérience : la carte Curve accélère sa croissance

LES FAITS

  • Curve, la FinTech londonienne qui propose l’agrégation de cartes en temps réel, vient de franchir le cap des 300 000 utilisateurs (contre 50 000 il y a 18 mois). Elle serait en train de négocier une levée de fonds de 50 millions de dollars
  • Proposition de valeur : Curve ne se limite pas à un jonglage enter les cartes bancaires, elle propose de nombreux avantages dont :
  • La réduction des frais de change (jusqu’à 5 % à l’étranger)
  • La notification instantanée de toutes les dépenses
  • La gestion des paiements carte a posteriori
  • Et bientôt le financement des transactions à crédit
  • Ambitions : présente actuellement dans 27 pays européens la jeune pousse prévoit de :
  • s’étendre sur le marché américain avant la fin de l’année prochaine
  • ouvrir des bureaux dans 6 marchés européens (la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Pologne et le Portugal) en début d’année 2019.

Chiffres-clés

  • La base d’utilisateurs de la FinTech augmente d’environ 40 % chaque mois.
  • L’utilisateur moyen dépense environ 1 500 £ par mois via sa carte Curve (soit 97 % de la moyenne britannique pour les dépenses par carte)
  • Le bouche-à-oreille représente 80 % de sa croissance

ENJEUX

  • Etendre sa solution en gardant le même ADN ne sera toutefois pas évident. La FinTech britannique s’est déjà heurtée aux réalités réglementaires et économiques du marché européen. La décision d’American Express de ne pas autoriser l’enregistrement de ses cartes dans l’application Curve avait en effet représenté un réel coup dur pour la jeune pousse.  
  • Les solutions offertes par Curve sont bien pratiques mais permettront-elles de rentabiliser son coût ? Pour mémoire,  la carte classique « Blue » est facturée 35 livres à l’année et 75 livres pour la carte « Black ».  
  • Initialement destinée aux professionnels, qui par définition jonglent souvent entre plusieurs cartes pour leurs vies personnelle et professionnelle, Curve table désormais sur le segment BtoC et sur une large distribution de sa carte pour sécuriser son modèle économique. Pour ce faire, de nouveaux partenaires ont notamment été intégrés, comme Wirecard par exemple.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Sur les derniers mois, la jeune pousse londonienne a multiplié les initiatives pour étoffer sa gamme de services. Après avoir présente le Curve Connect, qui permet de connecter Curve aux services d’autres prestataires de paiement ou de services financiers, la société s’est rapprochée de Xero pour améliorer son service de suivi des dépenses professionnelles.  

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus