Raisin met la main sur MHB Bank et sa licence bancaire

LES FAITS

  • La start-up spécialisée dans l’épargne ouverte et l’Open Banking vient de faire l’acquisition de la banque de Francfort MHB, à l’origine prestataire de services bancaires pour les FinTech.
  • Cette décision stratégique permet à Raisin de mettre la main sur la licence bancaire européenne de MHB.
  • MHB continuera d’exister en tant que banque et bénéficiera des investissements de la start-up pour améliorer son offre et faire grossir ses équipes.
  • Cette acquisition, validée entre les deux acteurs, devra encore être approuvée par la BaFin (autorité de supervision financière germanique) et la Banque Centrale Européenne.  
  • Après l’Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, Raisin vise l’ouverture de deux nouvelles pate-formes locales en Irlande et en Italie.

 

CHIFFRES-CLES

  • 65 banques partenaires
  • 250 produits proposés
  • 165 000 clients
  • 11 milliards d’euros investis
  • 31 pays couverts
  • 100 millions d’euros levés à l’occasion de son dernier tour de table  

 

ENJEUX

  • Bénéficier d’un passeport européen : la licence bancaire obtenue par Raisin via son rachat de MHB Bank doit avant tout lui permettre d’accélérer son internationalisation. La start-up n’aura ainsi plus à réaliser des demandes d’agréments pour ouvrir des filiales dans de nouveaux pays.
  • Ouvrir ses services à tous : Raisin table par ailleurs sur cette acquisition pour ouvrir sa gamme de services et proposer non plus uniquement de l’épargne aux utilisateurs de ses services mais aussi es comptes de dépôts et d’investissement, jusqu’ici seulement proposés aux Allemands.  
  • Doubler son nombre de clients : Raisin estime que l’obtention d’un passeport européen devrait lui permettre de doubler le nombre de ses clients d’ici 2020, grâce à l’accélération de l’ouverture de ses filiales.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Raisin vient d’être consacrée Meilleure Fintech de l’année 2019 par l’Efma et CapGemini, via leur plate-forme FinTechVisor. Raisin intégrait déjà le top 5 des FinTech européennes défini par les FinTech50 Awards.
  • De nouvel acteur de la Fintech, Raisin est passée au statut de référence européenne de l’Open Banking en matière d’épargne. Aujourd’hui, elle fait un nouveau pied de nez aux acteurs traditionnels en inversant les rôles. La start-up rachète une banque, et non plus l’inverse.  
  • Pour étendre encore son influence, outre ses ambitions internationales, Raisin table aussi sur une ouverture de son modèle. Elle propose ainsi un service en BtoBtoC permettant aux banques d’intégrer à leurs offres une plate-forme en marque blanche d’épargne européenne.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus