Open-banking : l’AssurTech By Miles crée un Etablissement de Paiement

LES FAITS

  • L’AssurTech britannique spécialisée dans l’assurance automobile au kilomètre By Miles vient d’annoncer avoir obtenu une licence auprès de la Financial Conduct Authority (FCA). Elle souhaite profiter des opportunités offertes par l’Open-banking pour affiner ses calculs de risque.
  • By Miles a d’abord créé un Etablissement de Paiement baptisé « By Miles Payment Services » pour opérer ses nouvelles activités. L’AssurTech a ensuite pu obtenir ses licences d’AISP (information sur les comptes) et de PISP (initiation de paiement) auprès de la FCA.
  • Ces deux licences lui permettront de :
    • gagner en capacité d’analyse de la situation financière de ses prospects. By Miles devient en effet capable de se connecter aux comptes bancaires de ses clients potentiels via des API.
    • proposer de nouvelles options de paiement plus flexibles, dont le lancement est prévu pour le premier semestre 2020. Sans que By Miles ait précisé à ce stade la teneur de ces options de paiement, on peut penser que l’assureur pourrait initier des virements pour le compte de ses assurés afin de leur permettre de payer leurs cotisations.
  • L’AssurTech peut ainsi analyser dans le détail le passif de ses prospects notamment en matière d’assurance, afin de savoir s’ils ont réglé l’ensemble de leurs mensualités les années précédentes.

CHIFFRES-CLES

  • 2018 : lancement de la première assurance au kilomètre de By Miles
  • 10 000 assurés revendiqués
  • By Miles cible les conducteurs qui parcourent moins de 7 000 milles par an (elle associe frais annuels de stationnement et frais mensuels aux km parcourus)

 

ENJEUX

  • S’inspirer des acteurs du paiement et du crédit en misant sur l’open-banking : By Miles illustre comment la DSP2, déjà en place sur les marchés du paiement et du crédit, peut permettre d’affiner la connaissance des assurés et de mieux personnaliser leur contrat.  
  • Réduire les risques : Le principe du scoring de crédit est ici appliqué à l’assurance avec un objectif commun, celui de réduire les risques liés à l’acceptation d’un client. By Miles estime ainsi que l’Open-banking permettra de renouveler le marché de l’assurance et le calcul des risques.
  • Une première nationale : By Miles peut se targuer d’être la première InsurTech britanique à obtenir une licence auprès de la  Financial Conduct Authority.  

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • La dynamique et lancée. En Allemagne, une autre initiative poursuit le même objectif d’application de l’Open-banking au marché de l’assurance : FRIDA. Plusieurs assureurs se sont rassemblés pour permettre l’émergence d’une norme dans la communication des données de l’assurance, défendant ainsi l’idée de l’Open-insurance.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus