Mobility Tech Green lève 5 millions d’euros

Pour renforcer ses investissements et se développer à l’international, la solution d’autopartage BtoB Mobility Tech Green a réalisé une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès de Financière Fonds Privés. Cette levée de fonds s’accompagne du lancement de deux nouvelles offres.  

Le spécialiste de la gestion de flottes en autopartage pour les entreprises et les collectivités, vise les 3 millions d’euros sur l’année en cours. Pour ce faire, la start-up compte doubler son effectif et mise sur les partenariats noués récemment avec de nombreux acteurs, tels que la Poste et l’opérateur d’autopartage Modulauto.  

Afin de poursuivre sa croissance, l’entreprise vient d’annoncer le lancement de deux nouvelles offres. La première, baptisée Who Drives, devrait permettre l’identification des conducteurs de véhicules non attribués par le biais d’un code PIN ou d’un badge. La seconde, sous le nom de Care Box, permettrait au gestionnaire de parc d’optimiser la gestion de flottes, grâce aux données issues des véhicules autopartagés.

Présente en Belgique et en Suisse, la start-up table sur les joint-ventures pour se lancer dans d’autres marchés européens comme le Royaume-Uni et l’Italie. Mobility Green Tech totalise 1 500 véhicules à ce jour, mais elle estime que ce chiffre devrait rapidement évoluer dans les prochains mois.

Notre Analyse : Mobility Tech Green passe à la vitesse supérieure

L’autopartage se développe rapidement et séduit de plus en plus les PME et grands groupes. Selon une étude récente du BCG, le nombre d’inscrits à un service d’autopartage en Europe devrait atteindre les 14 millions à l’horizon 2021. Constructeurs et loueurs se pressent pour répondre aux besoins de mobilité croissants des entreprises.

Pour Mobility Tech Green cette levée de fonds est un pas supplémentaire dans le développement des services d’autopartage, qui représentaient 1,5 millions d’euros sur l’exercice de 2016 et qui devraient atteindre les 3 millions en 2017. Pour y parvenir la société travaille sur plusieurs projets de R&D.

La start-up a en effet profité des nouvelles législations de janvier 2017, concernant l’obligation de dénonciation des infractions routières commises par les salariés utilisant les véhicules de société, pour lancer sa nouvelle solution d’identification « Who drives ». Actuellement en cours de développement, la solution d’aide à la décision en matière de gestion de parc « Care Box », ne devrait pas tarder à arriver sur le marché.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus