Meilleurtaux racheté par Goldman Sachs

La banque d’investissement américaine Goldman Sachs est devenue, via son fonds baptisé « West Street Capital Partners VII », l’actionnaire majoritaire de la maison-mère du courtier français en crédit Meilleurtaux. Ce dernier se voit déjà en place de marché indépendante de services financiers.

 

 

 

 

 

 

A l’occasion de la sortie du fonds d’investissement Equistone Partners Europe, qui avait acheté Meilleurtaux auprès du groupe bancaire BPCE en 2013, Goldman Sachs a pris le contrôle du courtier en crédit français.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé (Les Echos avancent une source qui parle de 260 millions d’euros), mais cette opération devrait permettre au courtier d’accélérer sa diversification.

Meilleurtaux a recensé plus de 31 millions de visites sur ses sites et applications mobiles, et déploie 250 agences franchisées en France. Au-delà de sa forte présence dans l’Hexagone, le groupe souhaite se développer à l’international. Un déploiement qui a déjà débuté au Brésil et au Maroc.  

Notre Analyse : Diversification et implantation internationale

Avec le fonds d’investissement Equistone Partners Europe, Meilleurtaux avait déjà fait évoluer son métier du courtage de crédits immobiliers vers d’autres services financiers. Le groupe avait d’ailleurs opéré plusieurs acquisitions dont Meilleurtauxpro (dédié aux professionnels), MerciHenri (le comparateur d’assurance) et Préféo (regroupement de crédits). A ce jour, le crédit immobilier ne représente plus que 40 % de son activité et le courtier souhaite encore faire baisser cette part à 30 %, pour devenir « un supermarché de services financiers ». C’est déjà chose faite dans le crédit aux entreprises où Meilleurtaux oriente les clients vers la meilleure offre, qu’il s’agisse d’une offre bancaire ou d’un financement participatif.

Le changement d’actionnariat devrait permettre au leader du courtage de maintenir son avance et de développer sa notoriété. Le groupe souhaite s’affirmer comme un véritable « tiers de confiance », autonome et indépendant, accélérer sa diversification et capitaliser sur l’expertise de Goldman Sachs. Cette dernière s’affirme depuis maintenant plusieurs années comme « une entreprise de technologies » selon son PDG. En avance sur les projets de Blockchain, la banque a déjà lancé sa propre monnaie virtuelle dédiée au trading. Ce terrain de jeu devrait profiter à Meilleurtaux en termes d’innovation.   

Sa stratégie de diversification se confirme par ailleurs avec le lancement du site www.meilleurplacement.com, qui sera dédié à la comparaison en matière de produits d’épargne et de placement. Le groupe prévoit également plusieurs développements internationaux. Après sa récente prise de participation dans une start-up brésilienne dédiée au courtage en ligne, Meilleurtaux devrait s’implanter dans d’autres pays d’Amérique du Sud.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus