L’Instant Payment : une révolution aussi pour les paiements des entreprises

Dans un peu plus de trois mois, les entreprises seront en mesure d’effectuer en temps réel leurs paiements dans toute la zone euro grâce à l’infrastructure de règlement en temps réel de la Banque centrale européenne. Le nouveau dispositif ouvre la porte à un large éventail de cas d’utilisation qui n’étaient pas possibles avec le SCT classique.

Baptisé TIPS (Target instant payment settlement), le service devrait être opérationnel à partir de novembre 2018, faisant l’affaire des trésoriers et autres responsables financiers. Du prélèvement instantané à la gestion de trésorerie, les cas d’usages se développent à la volée.

Avec un service utilisable 24h/24, 365 jours par an, le paiement instantané permettra aux entreprises de payer à la livraison, d’améliorer le monitoring de la trésorerie, mais aussi de mieux gérer le recouvrement des impayés. La filiale du groupe BPCE, Natixis, a d’ailleurs déjà prévu de mettre en œuvre une solution d’affacturage basée sur le paiement instantané, le mois prochain. L’Instant Payment permettra également aux professionnels d’automatiser le virement des salaires le même jour de chaque mois.

De plus, le paiement en temps réel entrera en concurrence avec les systèmes de cartes ce qui devrait induire une réduction des coûts pour les entreprises et commerçants. Air France sera le premier à en tirer profit, avec un lancement prévu début 2019 en partenariat avec BPCE.  

Mise en perspective : Le marché potentiel de l’Instant Payment

Un quart des défaillances d’entreprises sont dues à des retards de paiement, et plus de  20 % des chèques en circulation dans l’Hexagone serviraient à des paiements entre entreprises. Cela est source de fraude et de délais de paiement et donc d’insatisfaction client. Le paiement instantané peut donc faire la différence pour la gestion quotidienne des entreprises. D’ailleurs, selon une enquête réalisée par le cabinet de conseil Redbridge, 53 % des responsables financiers interrogés pensent adopter le paiement instantané prochainement.  

L’Instant Payment constitue désormais une tendance mondiale majeure, mais l’absence de business model clair pourrait ralentir l’adoption de ce nouveau mode de paiement en Europe et particulièrement en France où la carte reste reine. Les principaux processeurs de cartes sont d’ailleurs passés à l’action pour riposter. VISA avait annoncé le lancement d’une plate-forme de paiement en temps réel baptisée Visa Direct. Mastercard a, quant à elle, acquis Vocalink, la société derrière l’infrastructure de Faster Payments. Côté réseaux domestiques, Bancomat s’est allié avec SIA pour proposer le virement instantané à ses porteurs.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus