Bancomat se lance dans le paiement instantané avec SIA

Le réseau domestique de paiement par carte italien s’est accordé avec le processeur européen SIA. L’accord prévoit l’intégration de Jiffy, le service italien de paiement par virement en temps réel développé par SIA, dans la nouvelle application de paiement mobile Bancomat Pay.

Les 37 millions de porteurs de cartes du réseau PagoBancomat, géré par le consortium de banques Bancomat, pourront désormais effectuer en temps réel des transferts d’argent P2P et des paiements en ligne et en point de vente, via le numéro mobile du destinataire. Pour ce faire, Bancomat a lancé une nouvelle application mobile, baptisée Bancomat Pay.

Une fois lancée, l’application mobile sera connectée aux banques de ses utilisateurs. L’objectif est de leur permettre de recevoir et envoyer de l’argent mais aussi régler leurs achats sans avoir à sortir leur carte bancaire ou saisir leur code PIN.

Le lancement du nouveau service est prévu pour l’automne 2018. Outre les porteurs du réseau PagoBancomat, il sera mis à la disposition des cinq millions d’utilisateurs enregistrés chez Jiffy, dans plus de 2 000 points de vente, mais également via la plate-forme informatique PagoPA, pour le paiement électronique des impôts et des amendes.

Mise en perspective : Le paiement en temps réel s’impose  

Grâce à ce partenariat avec le scheme local des cartes de débit, le processeur italien va pouvoir atteindre 37 millions d’utilisateurs. Il compte aujourd’hui plus de 5 millions d’utilisateurs, ce qui en fait déjà un acteur essentiel de l’instant payment en Europe. Cette augmentation significative devrait encore accroître sa position de leader des services de paiements P2P de la zone euro. Il se positionne actuellement derrière Swish qui est utilisé par plus de la moitié de la population en Suède et devant le britannique Paym qui comptait 3,7 millions d’utilisateurs en 2017.

Le virement instantané présente de nombreux avantages pour les différents acteurs du marché (consommateurs et commerçants notamment). Plusieurs géants du domaine bancaire, à l’instar de Bancomat, tentent de mettre en application cette fonctionnalité afin  de faciliter les échanges financiers, impliquant moins de délais pour la procuration d’un produit ou service. Si ses usages se concrétisent ils pourraient réduire l’emprise des mastodontes Visa et Mastercard dans le paiement. C’est d’ailleurs bien l’enjeu de ce partenariat entre les banques italiennes et SIA, qui vise à leur permettre de garder la main sur les transactions de paiement par virement, quitte à encourager l’abandon de la carte.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus