Lancement officiel pour « Pay with Google »

Comme évoqué en mai dernier, Pay with Google permet à présent à ses utilisateurs de choisir de régler leurs achats au moyen d’une des cartes qu’ils ont préalablement stockées dans l’un des services du groupe. Une option qui s’apparente à du paiement en un clic et permet à Google de mutualiser encore davantage ses services.

Pay with Google est proposé pour les achats sur mobile et sur poste fixe (via Chrome). Il s’appuie sur les moyens de paiement stockés par l’utilisateur au sein de leur compte Google, via des services tels que Google Play, YouTube, Chrome ou Android Pay.

Cette option repose sur des données mutualisées par le groupe et tire parti d’une interface unifiée (grâce aux Google Payment API), mise gratuitement à disposition des développeurs souhaitant proposer les paiements. Google s’est aussi allié à une quarantaine de fournisseurs de services de paiement afin d’en simplifier l’intégration. A noter que le groupe ne facture pas de commissions sur les transactions.

Pay with Google se présente donc comme une option de paiement « en un clic », permettant aux usagers de débiter les cartes qu’ils ont enregistrées. Dans le même ordre d’idée, l’adresse de livraison n’aura pas à être renseignée plusieurs fois. Ce lancement était attendu : la fonctionnalité avait été présentée en mai dernier lors des conférences I/O du groupe. Il va de soi qu’il vise à fluidifier l’étape d’encaissement pour les clients finaux, comme pour ses commerces partenaires.

Mise en perspective – Google : futur leader du paiement en un clic ?

Google mise sur son écosystème tout entier et mutualise des données qu’il stocke dans le cadre de la monétisation de ses services et de ceux de ses partenaires/commerces utilisateurs, individuellement.

Ses ambitions pour cette fonctionnalité sont vastes et expliquent les multiples accords déjà passés. La liste de ses partenaires inclut Braintree (PayPal), Stripe, Vantiv, Worldpay, Adyen et Paysafe (Google). Sans oublier d’autres alliances attendues (avec ACI, First Data, Global Payments, TapPay, entre autres). Google dispose également de plusieurs partenaires commerçants. Par ailleurs, au-delà de Chrome, d’autres navigateurs devraient être ajoutés.

Le groupe compte aussi accorder une place à Google Assistant, voire son outil vocal Home, dans cette initiative. Il soutient ainsi une approche mobile, mais aussi multicanal, à la faveur d’une expérience client simplifiée. Pour les commerçants utilisateurs, la promesse de taux de conversion améliorés est donc évoquée. Ces ambitions rappellent bien sûr celles de l’un de ses désormais principaux concurrents, pionnier du « 1-click », Amazon.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus