Chetwood, nouvelle néo-banque au Royaume-Uni

Chetwood, nouvelle néo-banque au Royaume-Uni

LES FAITS

  • Fondée en 2016, la FinTech britannique Chetwood Financial, spécialisée jusqu’ici dans le crédit à la consommation, vient de se voir délivrer une licence bancaire par les autorités britanniques.
  • Cela fait suite à un investissement de 40 millions de livres du fonds Elliott Advisors.
  • Chetwood repose sur une plate-forme technologique « maison », Yobota, basée sur le cloud.
  • Grâce à cette licence bancaire, la FinTech britannique envisage désormais de développer des produits bancaires, sur le modèle de son offre de prêt « dynamique », LiveLend.
    • Un compte épargne au premier trimestre 2019
    • Une déclinaison de LiveLend pour les jeunes emprunteurs
    • Du crédit renouvelable
    • Des prêts hypothécaires

ENJEUX

  • Affirmer son expertise et élargir ses offres : pour la néobanque, cette licence va lui permettre de s’attaquer à d’autres secteurs de la banque, comme elle l’a fait avec celui du crédit à la consommation.
  • Le but visé est d’identifier les défaillances du marché, pour développer des produits spécifiques qui pourront faire la différence auprès de clients actuellement mal desservis par les banques traditionnelles. Chetwood veut ainsi cibler des segments de marché très précis, pour apporter une réponse technologique très spécifique, comme elle l’a fait avec LiveLend auprès des clientèles fragiles.
  • Proposer ses services en marque blanche : profitant de cette licence, la start-up britannique prévoit également de s'écarter du modèle bancaire classique, qui consiste à distribuer sous sa propre marque des produits financiers. Au contraire, elle s'associera à des sociétés existantes pour le faire et agréger des offres de plusieurs marques ; elle envisage aussi de concéder sous licence sa plateforme bancaire Yobota à d'autres banques.

MISE EN PERSPECTIVE

  • En novembre dernier, Chetwood lançait LiveLend, une offre de crédit à la consommation, dont le taux est indexé sur le comportement financier vertueux du client ; plus le score de crédit du client s’améliore, plus l’acteur baisse ses taux.
  • Selon les dirigeants de la start-up, Chetwood devrait devenir rentable d’ici 18 à 24 mois.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.03.2018

Credit.com : du comparateur à l'agrégateur

Les services d’agrégation de comptes bancaires, voire de services financiers, se sont multipliés ces derniers mois et deviennent familiers aux consommateurs. Après les assureurs, ce sont les acteurs du crédit qui s’engouffrent dans la brèche. C’est l...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus