AXA rend aux assurés l’usage de leurs données

AXA rend aux assurés l’usage de leurs données

Avec « Give Data Back », l’assureur AXA lance une opération de communication d’ampleur sur le traitement des données dans le respect de l’intérêt des clients. L’assureur choisit l’open data pour faire accepter l’usage des données en favorisant la prévention plutôt que la réparation. Elle suit ainsi d’autres groupes français qui rendent leurs données publiques pour favoriser leur utilisation dans d’autres contextes.

La nouvelle plateforme « Give Data Back » d’AXA est un outil d’analyse des sinistres et un levier de réduction des risques. Concrètement, elle s’appuie sur les données des sinistres enregistrés par AXA. Chaque internaute peut ainsi entrer son adresse et vérifier l’occurrence de sinistres et le coût moyen de leur règlement dans sa zone géographique. Les données sont disponibles pour les vols ou les dégâts des eaux dans un premier temps.

« Give Data Back »  est empreinte d’une dimension de conseil, de pédagogie, mais aussi de partage de l’information entre internautes. Le site propose ainsi des bonnes pratiques à mettre en œuvre et des conseils pour éviter un sinistre ou le régler plus aisément ; les internautes sont aussi invités à partager leur expérience.

La plate-forme est ouverte dans six pays d’Europe : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, et Suisse.

Mise en perspective : Des données rendues publiques pour démocratiser leur exploitation

Les banques et organismes financiers ont trouvé un moyen de lever les barrières de l’exploitation si prometteuse de leurs données : ouvrir un accès public à des données anonymisées et montrer à leurs clients l’intérêt de leur analyse. C’est par exemple le cas de BPCE qui est un précurseur dans la constitution d’un portail d’open data. Le groupe met ainsi à disposition 40 jeux de données issues de l’activité de ses banques pour qu’elles puissent être exploitées par tous (collaborateurs, concurrents, développeurs,...).

La particularité de la plate-forme d’AXA repose sur son modèle préventif. Plutôt que de mettre en avant des offres d’assurance, « Give Data Back » se situe très en amont, dans l’information des assurés, pour favoriser une prévention collaborative. « Give Data Back » devient ainsi un outil d’information et de promotion de la transparence : le message étant clair « plutôt prévenir que guérir ». Cette approche permet à AXA de se poser comme un conseiller, un organisateur de communautés, à travers un outil pratique générateur de confiance. Mais sa démarche devrait aller plus loin : AXA envisage déjà que la plateforme sera par la suite reliée à des prestataires de services, comptant parmi les partenaires du groupe...

 

Actualitées liées

  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 22.03.2018

Allianz parie plus que jamais sur l’usage des données

L’année 2018 est annoncée comme un tournant dans le traitement des données, avec l’entrée en vigueur, prévue en mai, du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Allianz anticipe aujourd’hui cette mise en application en précisant ses am...
  • Assurances
  • Innovation
  • 02.03.2018

Gabi : le premier comparateur d’assurances dynamique

La comparaison d’assurances prend un nouveau tournant avec Gabi. Cette start-up américaine défend l’intégration d’algorithmes et de la technologie du data mining pour rendre la comparaison plus dynamique encore, l’idée étant de proposer un suivi dans...
  • Assurances
  • Innovation
  • 21.12.2017

Lemonade séduit SoftBank par son modèle atypique

Encore une start-up de l’AssurTech capable de susciter l’intérêt des plus grands groupes. Cette fois, il s’agit de la compagnie d’assurance Lemonade. Ses dernières innovations technologiques et son positionnement unique sont parvenus à attirer le géa...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus