Soldo passe à la gestion partagée des dépenses professionnelles

La start-up londonienne Soldo s’était lancée l’an dernier avec un compte bancaire partagé dédié aux familles. Elle s’adresse aujourd’hui aux entreprises en lançant Soldo Business, un outil de gestion partagée des dépenses professionnelles. Après avoir adressé les particuliers, cette FinTech diversifie ses cibles en adaptant son service à des besoins métier.

Soldo Business permet à ses utilisateurs d’allouer des budgets et de déléguer leur gestion au niveau des départements ou des salariés eux-mêmes. Les dépenses de chaque entité peuvent être suivies en temps réel. Ce service s’appuie sur un compte Soldo partagé dont la gestion est effectuée depuis un tableau de bord dédié sur mobile, sous iOS ou Android.

Cette plate-forme donne accès à un e-wallet ainsi que des cartes prépayées rechargeables physiques, affiliées MasterCard, pouvant être mises à disposition des collaborateurs.

L’entreprise configure précisément les critères de dépense (règles d’usage, limites de dépenses, etc.) pour chaque employé. Les utilisateurs peuvent également ajouter des photos de leurs reçus et décrire les autres justificatifs de paiement.

Analyse : Les entreprises, des cibles de choix pour les FinTech

Soldo ciblait initialement les particuliers, les familles notamment, leur permettant de gérer leur budget à plusieurs. Cette diversification était déjà prévue à son lancement en 2016 et s’explique par l’opportunité de proposer ce type de services aux entreprises, pour asseoir son modèle économique. Cette start-up se présente elle-même comme un facilitateur, en complément des services bancaires traditionnels. Elle précise de ce fait ne pas chercher à concurrencer les banques.

Ce lancement rappelle les efforts de diversification entrepris par Spendesk sur le marché français cette fois. Dans ce cas, une carte prépayée physique a aussi été présentée. Le but pour Spendesk est de couvrir un maximum de cas d’usage pour cadrer au mieux avec les besoins de ses entreprises clientes.

D’autres FinTech s’adressent aux entreprises, à l’instar d’Anytime qui s’est aussi tournée vers une cible BtoB après avoir lancé une offre BtoC.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus