Paytweak consolide le succès de ses liens de paiement

Paytweak consolide le succès de ses liens de paiement

Paytweak annonce une levée de fonds de 700 000 euros. Cette FinTech simplifie l’intégration d’une option de paiement par carte en ligne par l’envoi d’un lien de paiement, par e-mail ou par SMS. Elle s’adresse surtout à un segment de clientèle spécifique : celui des ventes par téléphone ou par courrier. Une manière de sécuriser les paiements différés par rapport à l’acte d’achat.

Paytweak propose un service de paiement s’appuyant sur l’envoi de liens par e-mail ou SMS. Elle connecte environ 500 banques et services de paiement. Ses entreprises clientes peuvent l’utiliser pour leurs processus de facturation, lorsque le paiement est différé par rapport à l’acte d’achat ou pour les ventes à distance par téléphone ou par courrier (tour-operators ou cabinets de recouvrement par exemple). Les paiements requis seront réglés par carte depuis un formulaire en ligne et authentifié par 3D Secure.

Côté business model, Paytweak ne prélève pas de commission, mais un abonnement mensuel, compris entre 100 et 800 euros selon les volumes d’encaissement.

Cette levée de fonds luis servira à consolider ses équipes commerciales et à se tourner vers les banques afin de sceller de nouveaux partenariats en France et à l’étranger. Cette start-up compte parmi ses soutiens la région Normandie et Bpifrance. Elle s’est déjà constituée une clientèle dans les secteurs de l’e-commerce, du tourisme, du relationnel client, etc.

Notre analyse : Paytweak cible la vente à distance, hors e-commerce

Paytweak mise sur les secteurs de la vente à distance et de l’e-paiement différé pour se développer, mais aussi sur des contrats publics. En effet, plus de la moitié des transactions entre entreprises se fait par téléphone. Le service a d’ailleurs été agréé par la Direction Générale des Finances Publiques. Autre piste de développement, les structures de soin, dont le client reçoit souvent la facture à domicile. Paytweak vient alors en remplacement du chèque.

Entre autres services, des API sont aussi proposées pour accéder à des fonctionnalités additionnelles : paiements échelonnés, relances, signature électronique des mandats, voire aussi vente depuis les médias sociaux.

En matière de résultats, la start-up a traité près d’un million de transactions en 2016, pour une quarantaine de clients grands comptes.

Actualitées liées

  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 26.10.2017

Lancement officiel pour « Pay with Google »

Comme évoqué en mai dernier, Pay with Google permet à présent à ses utilisateurs de choisir de régler leurs achats au moyen d’une des cartes qu’ils ont préalablement stockées dans l’un des services du groupe. Une option qui s’apparente à du paiement...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 21.12.2016

Cetelem et Monext poussent le paiement en n fois en ligne

BNP Paribas Personal Finance (via sa marque Cetelem) et Monext relancent leur offre de paiement en n fois pour les achats en ligne, avec une plate-forme modernisée. Un moyen pour les commerçants d’augmenter leurs ventes en cette période de fêtes de f...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 27.11.2017

Monext déploie la commande en un clic

Monext lance Payline Shortcut afin de réduire le délai requis pour effectuer une transaction en ligne : un moyen pour ce spécialiste de l’e-commerce d’améliorer les taux de conversion de ses clients commerçants en s’appuyant sur les principaux wallet...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 20.04.2017

Amazon Pay disponible en France

Amazon annonce le lancement d’Amazon Pay en France, en Italie et en Espagne. Jusque-là cantonné aux Etats-Unis, ce service concurrence des acteurs historiques, dont PayPal, et mise sur des bases client bien installées pour s’imposer.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus