Paylib se lance dans le paiement peer to peer

Paylib se lance dans le paiement peer to peer

Avec une stratégie sensiblement différente de celle de ses concurrents, le service de paiement mobile qui réunit les grandes banques françaises, s’apprête à ajouter une corde à son arc en introduisant le peer to peer dans le paysage hexagonal du paiement.

Le « wallet français » vient de se positionner sur le P2P avec le lancement d’une nouvelle fonctionnalité de transfert d’argent. Elle devrait s’ajouter aux services de paiement en ligne et en magasin que propose déjà Paylib.  

Concrètement, pour transférer de l’argent, l’utilisateur devra se rendre sur la rubrique « Paylib entre amis » puis choisir le montant et le numéro de téléphone du bénéficiaire. En back-office, ces informations sont vérifiées et liées au numéro d’Iban correspondant par la Stet. Ce dernier est par la suite envoyé à la banque concernée pour qu’elle puisse opérer le virement.

BNP Paribas devrait offrir le service P2P à ses clients au printemps, les autres banques du consortium le proposant, quant à eux, dans le courant de l’été. Pour le projet pilote les transferts d’argent prendront entre 24 et 48 heures. Mais à partir de novembre prochain, les virements se feront en une dizaine de secondes seulement, respectant le cahier des charges du SCTinst.

Mise en perspective : Les banques françaises entrent dans la bataille du P2P

Le peer-to-peer n’est pas un phénomène nouveau et les applications mobiles permettant les paiements de personne à personne sont nombreuses et en plein essor. De nombreux acteurs se sont positionnés sur ce segment, à l’image de Facebook Messenger qui a introduit son service de transfert d’argent entre amis via PayPal, il y a quelques mois. Ou encore Apple qui a lancé Apple Pay Cash peu de temps plus tard. WeChat Pay est un autre exemple intéressant en raison de son succès. Les transferts d’argent peer-to-peer par mobile sont littéralement entrés dans les mœurs des chinois. Mais le marché français a mis plus de temps à décoller, à l’exception de certains marchés de niche : à titre d’exemple, Lydia a conquis 1,4 million de clients en 2017 (majoritairement des étudiants) et a vu le nombre de ses transactions tripler sur la même période.

Devant cette forte tendance et pour contrer l’arrivée des services américains et chinois, les banques françaises passent à l’offensive. C’est dans ce contexte que le consortium prépare un système P2P interbancaire par l’intermédiaire de Paylib. Les banques connaissant déjà les numéros de téléphone et les IBAN des utilisateurs, elles comptent se différencier grâce à un parcours client optimisé et grâce à l’implémentation du virement instantané. Ce dernier argument reste pourtant peu visible pour le client final qui bénéficie déjà de l’instantanéité via les comptes de paiement comme Lydia.

 

Actualitées liées

  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 09.05.2017

ING propose le paiement mobile par virement avec DIGICASH

ING s’ajoute à la liste des banques proposant DIGICASH en lançant l’application ING DIGICASH au Luxembourg. Une initiative attendue sur ce marché, qui montre un grand intérêt pour cette solution innovante de paiement mobile par virement.
  • Banque au quotidien
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 24.09.2020

En bref : Pumpkin lance son compte courant

A l'origine, Pumpkin est une application de remboursement entre amis. Rachetée par Crédit Mutuel Arkéa en 2017, elle sortait de son indépendance précaire pour se pérenniser au sein d'un grand groupe. De quoi marquer dès cette époque son ambition de d...
  • Paiement
  • 21.05.2018

Revolut lance le paiement de proximité

La première licorne des néo-banques en Europe ne cesse de croître. Après avoir lancé un service d’épargne de projet multidevises le mois dernier, la start-up britannique décide d’étendre son offre de paiement Peer-to-Peer. Revolut a lancé pour cela u...
  • Transferts de fonds
  • Paiement
  • 04.08.2017

Klarna lance une appli de virement entre particuliers

La FinTech scandinave Klarna poursuit sur la voie de la diversification en déployant Wavy, une application dédiée aux transferts d’argent P2P. Sa particularité : elle repose sur l’infrastructure de virement en temps réel, déjà disponible en Suède dep...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus