Open-banking: Visa investit dans Railsbank

LES FAITS

  • Railsbank, la FinTech britannique qui est à l’origine d’une solution d’open-banking, conçue comme un outil de démocratisation et de simplification des services bancaires, a réussi une nouvelle levée de fonds.
  • Le tour de table a été mené par le géant américain Visa et la société de capital-risque japonaise Global Brain.
  • Objectif : accélérer son développement en Asie et dans le Pacifique.
  • Railsbank a développé une plate-forme d’open-banking pour permettre aux entreprises d’accéder à une gamme complète de prestations financières.
  • Cibles : la FinTech se positionne comme un interlocuteur entre les nouveaux entrants, les banques traditionnelles et les fournisseurs de services financiers. Elle cible également les sites d’e-commerce, les retailers et les acteurs du monde du tourisme.
  • L’API développée par Railsbank est ouverte aux développeurs. Elle permet entre autres d’offrir l’émission de cartes de paiement, la création d’IBAN, la conversion de devises ou encore la mise en place d’une application mobile.
  • En plus des investissements, Railsbank a annoncé la signature d’un partenariat de 5 ans avec Visa afin de proposer la technologie Banking-as-a-service en Asie du Sud-Est. La FinTech est aussi devenue un membre émetteur principal de Visa.
  • Le montant exact de l’opération n’a pas été communiqué mais il s’agirait de plusieurs millions de dollars.

ENJEUX

  • Un partenaire de poids. En tant que membre principal du réseau Visa et en rejoignant le programme FinTech Fast Track de ce dernier, Railsbank pourra désormais accéder au réseau de partenaires du géant américain mais aussi à ses technologies.  
  • Une expansion à l’international. La FinTech britannique souhaite s’étendre au-delà de l’Europe, notamment aux Etats-Unis. La levée de fonds devrait permettre à la start-up de proposer et développer ses services en Asie du Sud-Est mais aussi dans le Pacifique.     

MISE EN PERSPECTIVE

  • En septembre dernier, la FinTech britannique annonçait un tour de table de 10 millions de dollars. La levée de fonds a été menée par Moneta Capital aux côtés de CreditEase et Singapore Life.
  • L’investissement de Visa dans Railsbank, souligne une fois de plus l’intérêt du géant américain pour les plates-formes de Banking-as-a-service et la technologie d’open-banking. Le groupe avait, il y a trois mois, mis la main sur la start-up d’open-banking Plaid.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus