Observatoire paiements septembre 2019 – Banques en ligne : une course à la conquête clients

Observatoire paiements septembre 2019 – Banques en ligne : une course à la conquête clients

Stratégie d’acteurs – Banques en ligne : une course à la conquête clients

  • FRANCE – ING lance une offre gratuite et sans conditions de revenus pour élargir sa cible. Lire l’article
  • FRANCE – Boursorama a dépassé le cap des deux millions de clients. Lire l’article

Les plus grandes banques en ligne de l’Hexagone se livrent une concurrence rude. Objectif ? Ne pas se laisser distancer par les néo-banques déjà bien implantées sur le marché. Pour ce faire Boursorama Banque mise sur la gratuité. Une stratégie qui lui a permis d’accélérer sa conquête de clients, dépassant le cap des 2 millions d’utilisateurs avec un an d’avance. Désormais la filiale de Société Générale vise les 3 millions de clients en 2021. Sa concurrente directe, ING, a quant à elle changé de cap en proposant une nouvelle offre gratuite. Elle marche ainsi sur les plates-bandes des néo-banques avec leurs offres sans conditions de revenus à moindre coût.

Monnaies virtuelle – Le débat sur les crypto-monnaies est relancé

  • SUISSE – La Suisse ouvre l’ère des crypto-banques en octroyant des licences bancaires à des start-up spécialisées. Lire l’article
  • ETATS-UNIS – Wells Fargo prépare sa crypto-monnaie. Lire l’article

Le front des régulateurs européens face aux crypto-monnaies s’est brisé. Le gendarme financier suisse, la FINMA, a accordé deux licences bancaires à des start-up spécialisées dans les actifs numériques, ouvrant l’ère des crypto-banques.

Aux Etats-Unis certaines banques ont aussi cédé. C’est le cas de Wells Fargo, qui prépare sa crypto-monnaie, mais aussi de JPMorgan Chase qui a lancé une monnaie virtuelle adossée à un panier de devises réelles.

Stratégie d’acteurs – Vers une meilleure rentabilité pour les FinTech ?

Pour prendre de vitesse les acteurs du marché, les FinTech et néo-banques misent sur la transparence et la gratuité. Cette stratégie peut être payante sur le plan commercial mais elle est coûteuse en termes de revenus et de rentabilité. Certaines FinTech arrivent toutefois à tirer leur épingle du jeu ; c’est le cas de l’application de transfert d’argent Azimo ou encore de MobiKwik qui vient de passer le seuil de rentabilité. D’autres assurent être pleinement rentables comme TransferWise qui l’est pour la troisième année consécutive.

Vous êtes client ? Connectez-vous

Sinon, pour connaître les modalités de nos abonnements.

Actualitées liées

  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 19.06.2017

Morning fait un come-back remarqué

Quelques mois après sa reprise par la Banque Edel et après avoir mis un bémol à l’enthousiasme des FinTech françaises, la néo-banque toulousaine annonce sa nouvelle stratégie. La start-up occitane a présenté quatre nouvelles offres affinitaires, ados...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 13.12.2017

100 000 clients pour Morning

Morning annonce avoir franchi le cap des 100 000 utilisateurs. Rachetée par Banque Edel (E.Leclerc) en février dernier, elle affiche son succès après avoir rentabilisé son modèle, et fait part de ses projets : agrégation de compte et instant payment...
  • Crédit
  • Innovation
  • 12.10.2017

Upgrade ou le Lending Club 2.0

Après un come-back réussi sur le marché des prêts en ligne, Renaud Laplanche affiche les nouvelles ambitions d’Upgrade. Pour se faire une place sur le terrain du crédit, l’ancien PDG de LendingClub table sur les nouvelles technologies et les outils d...
  • Crédit
  • Innovation
  • 26.10.2017

Celsius marie crédit et blockchain

Une nouvelle plate-forme de prêt entre particuliers, basée sur la Blockchain, devrait voir le jour dans les mois à venir. En s’appuyant sur la technologie des smarts contracts d’Ethereum, Celsius Fondation, la société américaine à l’origine de ce pro...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 24.09.2018

ING investit dans l’agrégation de comptes BtoB

ING vient d’investir 7,5 millions d’euros dans la FinTech Cobase, spécialisée dans l’agrégation de comptes pour les grandes entreprises. La banque devient ainsi majoritaire dans le capital de la start-up. Par cet investissement, ING confirme son choi...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus