L’assistant Max intègre deux robo-advisors

L’agrégateur de comptes du Crédit Mutuel Arkéa vient de signer deux nouveaux partenariats avec des start-up spécialisées dans l’épargne et la gestion de patrimoine, WeSave et Yomoni. Max poursuit ainsi ses ambitions d’agréger de nombreux services financiers.

WeSave et Yomoni sont désormais partenaires de Max afin d’ouvrir leurs services de gestion de patrimoine aux utilisateurs de l’assistant personnel du Crédit Mutuel Arkéa.

L’initiative se veut inclusive : WeSave ouvre sa plate-forme aux placements à partir de 300 euros, Yomoni à partir de 1 000 euros.

Les utilisateurs de Max pourront désormais choisir les services de l’un des robo-advisors au sein de leur application, afin de souscrire une assurance-vie dématérialisée, proposée et gérée de manière automatisée par les algorithmes et les conseillers des deux prestataires.

Mise en perspective : De grandes ambitions qui se concrétisent

L’assistant personnel bancaire du Crédit Mutuel Arkéa était lancé officiellement en mai dernier par le biais d’une start-up interne, La Nouvelle Vague. Cet agrégateur, proposant également un compte et une carte de paiement, permettait au Crédit Mutuel Arkéa de se positionner en tant que pionnier, avec un service ouvert à la multi-bancarisation. 100% numérique, Max est par ailleurs associé à l’ouverture de boutiques éphémères défendant tout de même une approche cross-canal.

Les débuts de Max ont donc très vite illustré les ambitions larges du Crédit Mutuel Arkéa, tant dans l’approche multi-services que multi-canal. Les partenariats signés aujourd’hui s’inscrivent dans cette logique et permettent aujourd’hui à Max de se tourner vers l’épargne.

Historiquement, WeSave était doté d’un positionnement plutôt haut de gamme ; mais le robo-advisor a récemment changé de stratégie en baissant radicalement son seuil de placement et en s’ouvrant aux API. Soutenu par Amundi, WeSave a d’ailleurs annoncé son intention de multiplier ce type de partenariats en 2018.

Yomoni, pour sa part soutenu financièrement par Arkéa, a toujours eu un positionnement accessible. Le robo-advisor annonçait récemment 5 000 clients et 35 millions d’euros sous gestion. Le Crédit Mutuel Arkéa confirme donc sa vision agnostique et impartiale pour Max, en incluant simultanément deux offres très similaires. Quant à la carte bancaire annoncée dès son lancement, elle devrait être commercialisée à partir du mois de décembre.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus