Honda cible la Chine avec un partenaire de poids

Honda cible la Chine avec un partenaire de poids

Selon la Nikkei Asian Review, le constructeur japonais Honda Motor a étendu son partenariat avec Alibaba. Cet accord devrait les amener à proposer un service de paiement in-car pour les automobilistes chinois, parmi d’autres services connectés.

Les véhicules connectés concernés par ce partenariat devraient permettre à leurs conducteurs de payer en ligne pour divers services, dont leurs frais de carburant et de stationnement.

Ces véhicules intègreront aussi diverses données accessibles en ligne, dont l’état du trafic routier, grâce aux technologies d’AutoNavi, spécialiste racheté en 2014 par Alibaba. Les conducteurs accèderont donc à ces services connectés via l’interface d’AutoNavi et pourront conclure les transactions via Alipay.

Mise en perspective : La Chine : un eldorado pour les constructeurs automobiles

Le marché automobile chinois en forte croissance attire les constructeurs. En outre, les géants de l’Internet et de l’e-commerce sont devenus des partenaires incontournables pour les constructeurs automobiles dans le cadre du développement de véhicules toujours plus connectés. Un état de fait largement confirmé par la nouvelle édition du CES qui a lieu en ce moment à Las Vegas. A cette occasion, de nombreux partenariats entre constructeurs et géants du Web ont été annoncés, à l’image de Nvidia et Volkswagen. Alibaba travaille d’ailleurs déjà avec plusieurs constructeurs auto, dont Ford qui vient d’annoncer un partenariat avec l’e-commerçant.

Le groupe a commencé à s’ouvrir au commerce in-car en 2015, par le biais d’une alliance avec le constructeur chinois SAIC motor. Pour Honda, il s’agit d’un moyen d’asseoir sa présence locale, tout en travaillant à des fonctionnalités incontournables pour les prochaines générations de véhicules.

Selon IDC, le marché chinois des véhicules connectés pourrait en effet progresser de 4,87 milliards de dollars en 2016 à 10,5 milliards d’ici 2021, une croissance exponentielle que les constructeurs doivent accompagner, tout en répondant à un enjeu majeur : la sécurité et l’optimisation des données qui circuleront au sein de ces véhicules.

Pour rappel, en janvier 2017, Honda a présenté un service de paiement in-car conçu en partenariat avec ParkWhiz et Visa, entre autres, pour l’intégration de Visa Checkout.

Actualitées liées

  • Mobilité
  • Paiement
  • 29.01.2018

Mastercard et Here travaillent sur le paiement embarqué

Here Technologies et Mastercard ont annoncé depuis le CES de Las Vegas une extension de leur partenariat ; il vise à développer des services connectés au profit des personnes en situation de mobilité. L’objectif de ce nouveau rapprochement étant d’im...
  • Mobilité
  • Paiement
  • 04.06.2018

Hyundai et Xevo s’associent pour le paiement in-car

Xevo, un équipementier et spécialiste des logiciels automobiles, et le coréen Hyundai ont signé un accord pour permettre aux conducteurs d’effectuer des paiements directement depuis leur tableau de bord. Après avoir installé sa marketplace dans les v...
  • Mobilité
  • Paiement
  • 17.02.2017

Paiements « in-car » : Jaguar et Shell partenaires

Jaguar s’allie à Shell pour présenter une nouvelle fonctionnalité de paiement. Ce partenariat permettra aux clients des stations concernées de prépayer leur essence en utilisant Apple Pay ou PayPal, et de valider le paiement depuis le tableau de bord...
  • Mobilité
  • Paiement
  • 04.06.2018

BMW ParkNow fait ses débuts à Paris

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la réforme du stationnement payant sur voirie, prévue par la loi MAPTAM, le groupe BMW a annoncé le lancement du service ParkNow à Paris. Un nouveau concurrent de PayByPhone arrive sur le marché du paiement déma...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus