Currencycloud lève des fonds auprès de Visa et BNP

LES FAITS

  • La start-up britannique Currencycloud a annoncé une levée de fonds de 80 millions de dollars.
  • Le tour de table a été réalisé auprès de Visa, de l’International Finance Corporation, de BNP Paribas, de SBI Group et de la Siam Commercial Bank avec la participation des investisseurs historiques Sapphire Ventures, Notion Capital et GV.
  • Créée en 2012, la FinTech propose des API permettant aux entreprises financières d’intégrer des services de transfert d’argent transfrontalier dans leur plate-forme.
  • Parmi ses clients :

                

  • La jeune pousse souhaite utiliser le nouvel apport pour augmenter son portefeuille de services et proposer des méthodes de paiement alternatives à son offre telles que le paiement instantané.  

Currencycloud en CHIFFRES

  • 200 employés
  • 150 pays
  • 85 API  
  • 140 M$ levés
  • 50 Mds $ de paiements transfrontaliers traités.

ENJEUX

  • Une opportunité saisie. Alors que les acteurs historiques du transfert d’argent, à l’image de Western Union ou MoneyGram, ont mis beaucoup de temps à se transformer, Currencycloud en a profité pour se faire une place sur le marché des transferts de fonds, avec une plate-forme entièrement basée sur le cloud. Son essor a été facilité par l’émergence des néo-banques et FinTech qui font massivement appel à ses services.  
  • Renforcement de stratégie. La jeune pousse londonienne a donc anticipé la transformation digitale du secteur. Elle ambitionne désormais, grâce au nouveau capital, de renforce son positionnement sur le marché des paiements transfrontaliers, en élargissant son portefeuille et en développant son écosystème de partenaires.
  • Développement international. Les fonds seront également utilisés pour financer l’expansion à l’international de la FinTech. Currencycloud souhaite développer son influence ailleurs qu’en Europe. Elle a d’ailleurs investi en Amérique du nord. L’Asie est également à l’ordre du jour.

MISE EN PERSPECTIVE

  • En 2019, la start-up londonienne a lancé un nouveau produit baptisé Currencycloud Spark. Il propose une solution de comptes multidevises aux banques et FinTech pour leur permettre de collecter, stocker, convertir et régler des transactions dans plus de 35 devises.
  • L’opération intervient quelques jours seulement après le rachat de la FinTech Plaid par Visa. Le géant de la carte américain cherche clairement à assurer ses arrières et s’imposer auprès des FinTech.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus