Crédit Agricole teste la carte bancaire biométrique

Crédit Agricole teste la carte bancaire biométrique

LES FAITS

  • La banque verte a annoncé la mise en expérimentation d’une carte de paiement sans contact à authentification par empreinte digitale auprès de 200 clients des caisses du Crédit Agricole Touraine et Poitou.
  • Objectif : proposer à ses clients des solutions de paiement innovantes et simplifier le parcours client grâce à l’authentification biométrique.
  • Partenaires :

           --> NXP Semiconductors : le spécialiste néerlandais qui fournit le module électronique et les logiciels intégrés pour les cartes bancaires biométriques.

           --> G+D Mobile Security : l’Allemand qui fabrique et personnalise les cartes de paiement biométriques.

           --> Mastercard : dont le rôle est d’apporter les spécifications biométriques et donner les agréments.

  • Comment ça marche ? Le client pourra valider tout paiement, sans plafond de montant. Il devra pour ce faire apposer son empreinte digitale sur le capteur présent sur la carte. Cette dernière peut aussi être utilisée traditionnellement avec le code PIN.
  • Enrôlement : L’enrôlement de l’empreinte peut se faire en agence ou à domicile. Trois types de lecteurs d’empreintes seront proposés :

            --> un lecteur externe se connectant en USB à un ordinateur en agence,

            --> un lecteur plastique,

            --> une version en carton pour l’enrôlement au domicile.

  • La possibilité d’enregistrer les empreintes depuis un mobile n’est pas à l’ordre du jour. Les antennes de certains smartphones n’émettent pas assez pour réaliser avec succès le chargement par induction de la carte.
  • La période de test devrait durer six mois. Le lancement à l’échelle nationale est prévu pour 2020.

ENJEUX

  • Fidéliser les clients. D’après une enquête TNS Kantar pour le Groupement cartes bancaires CB de 2017, 52 % des Français préféreraient utiliser leur empreinte digitale plutôt que leur code secret. La carte biométrique du Crédit Agricole vise à répondre aux besoins des clients et dit vouloir conjuguer facilité d’usage et sécurité pour y parvenir.
  • L’enjeu pour la firme est de tester la maturité de la technologie biométrique, mais aussi celle de ses clients avant la commercialisation nationale prévue pour le premier semestre 2020.
  • La course à l’innovation dans la carte bancaire. La carte bancaire suscite la convoitise de nombreuses FinTech, notamment après l’ouverture du marché des paiements. Face à la pression des banques en ligne et néo-banques, le groupe bancaire vise par le biais de cette initiative à augmenter la valeur perçue de ses cartes de paiement.

MISE EN PERSPECTIVE

  • L’annonce intervient, une semaine seulement après que la banque ait dévoilé son intention de passer à la vitesse supérieure dans le paiement, dans le cadre de son nouveu plan stratégique 2022.
  • La banque n’est pas la première à expérimenter la carte biométrique dans l’Hexagone. En début d’année la Société Générale testait une carte similaire avec une centaine de clients. BNP Paribas devrait prochainement leur emboîter le pas.

Actualitées liées

  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 22.10.2018

La carte biométrique testée chez Société Générale

Demain, il n’y aura peut-être plus besoin de code PIN pour sécuriser les transactions sans contact supérieures à 30 euros pour les clients de Société Générale. La banque a en effet annoncé qu’elle testait en interne une nouvelle génération de cartes...
  • Cartes de paiement
  • Paiement
  • 07.05.2018

Carte biométrique : Mastercard se passe des agences

Les progrès technologiques font du paiement biométrique une réalité. Dans le cadre de sa nouvelle feuille de route destinée à aider les banques, les détaillants et les partenaires à accroître la sécurité des paiements, Mastercard a dévoilé un nouveau...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus