Capital One rachète une plate-forme de couponing

Capital One rachète une plate-forme de couponing

LES FAITS

  • La banque américaine Capital One vient d’annoncer le rachat de Wikibuy.
  • Cette plate-forme de fidélisation offre plusieurs fonctionnalités :
  • Comparaison instantanée des prix sur les plus grands sites d’e-commerce ; une intégration avec Amazon permet par exemple d’afficher en temps réel des propositions plus avantageuses sur le même produit, aux mêmes conditions de livraison.
  • Localisation de coupons et codes promos sur des sites tiers ; la plate-forme intègre une fonctionnalité collaborative permettant aux utilisateurs de signaler un code promotionnel.
  • Garantie livraison : si un e-commerçant partenaire de Wikibuy n’honore pas la date de livraison sur laquelle le site s’est engagé, l’achat est remboursé intégralement.
  • Système d’alertes paramétrables pour connaître le meilleur moment pour acheter un produit en particulier.
  • Le rachat prévoit d’abord que Wikibuy reste indépendant ; mais la plate-forme pourrait ultérieurement être intégrée aux offres digitales de Capital One.

CHIFFRES-CLES

- 2 M de membres actifs

- 50 M$ économisés en 2018 sur la plate-forme

ENJEUX

  • Proposer des offres digitales, personnalisées, au bon moment : c’est ce que propose Wikibuy à ses e-commerçants et marques partenaires. En effet, grâce à la technologie développée par la plate-forme et sa gestion en temps réel, elle permet aux marques de s’immiscer dans le parcours d’achat des consommateurs, où qu’ils se trouvent, y compris sur Amazon… Wikibuy a donc développé un outil extrêmement puissant de fidélisation et de connaissance client.
  • C’est précisément ce qui intéresse Capital One, en tant que 3ème émetteur de cartes américain. La banque va ainsi disposer d’un écosystème digital opérationnel, lui permettant de fidéliser ses porteurs avec des offres pertinentes et personnalisées.
  • Elle va enfin se doter d’un outil d’anticipation des besoins de ses clients, dont les historiques de navigation et d’achats sont récupérés et analysés en temps réel par Wikibuy.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Capital One consolide sa stratégie après d’autres rachats similaires. C’est le cas par exemple de Paribus, une start-up rachetée par la banque en 2016, permettant aux internautes de se faire rembourser la différence en cas de baisse de prix d’un article déjà acheté.
  • D’autres banques suivent la même voie que Capital One. Chase vient d’annoncer le lancement de sa plate-forme Chase Offers, un outil conçu en partenariat avec Cardlytics. Les porteurs de cartes de Chase bénéficieront ainsi de cash-back et d’offres liées à leur moyen de paiement, applicables automatiquement en caisse.

Actualitées liées

  • Fidélité
  • 02.11.2015

MasterCard s’allie à Cardlytics

MasterCard et Cardlytics s’adressent aux banques émettrices américaines de toutes tailles en annonçant un partenariat pour la mise en place d’un ensemble de services liés aux cartes. Le réseau affirme sa volonté de proposer aux banques émettrices des...
  • Paiement
  • 22.05.2018

La solution de Cardlytics convainc JPMorgan Chase

Forte d’une introduction en bourse réussie en début d’année, Cardlytics a dévoilé les résultats de son activité au premier trimestre 2018. La FinTech américaine spécialisée dans les Card-linked Offers (CLO) a annoncé par la même occasion avoir noué u...
  • Fidélité
  • Innovation
  • 15.11.2017

Retour d’expérience : Pari réussi pour LCL Avantage +

Juillet 2015, lancement des Card-Linked Offers par LCL. Le groupe Crédit Agricole faisait alors office de pionnier sur le marché de l’analyse des données transactionnelles de ses clients. Deux ans plus tard, le résultat de cette prise d’initiative es...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus