BBVA prévoit l’impact financier d’un enfant

BBVA prévoit l’impact financier d’un enfant

BBVA vient de présenter un nouveau service basé sur l’usage des données. Ce dernier s’adresse aux parents et futurs parents et étend l’analyse prédictive des dépenses au-delà des frontières jusqu’ici posées. Il permet d’évaluer les conséquences économiques de l’arrivée d’un enfant dans un foyer. Déclinaison affinitaire des services de planification déjà lancés, ils confirment l’avance de BBVA en matière de gestion des données.

Le BBVA Baby Planner vient de voir le jour. Lancé par la banque éponyme, il s’adresse aux parents et aux couples envisageant d’avoir un enfant pour les aider à préparer financièrement son arrivée et prévoir les dépenses liées à leur éducation.

Le Baby Planner est avant tout un outil de PFM permettant de faire face aux dépenses liées à un enfant : équipement nécessaire à son accueil, frais mensuels moyens à prévoir pour répondre à ses besoins ou encore meilleures solutions financières permettant d’allier vie professionnelle et vie de famille (garde d’enfants en tête). Le site dédié propose par ailleurs de nombreux conseils concernant l’inscription des nouveau-nés à l’état civil, les aides économiques et autres droits liés à la famille.

Les clients peuvent connecter leurs comptes à l’application pour faciliter l’analyse de leurs dépenses. Pour les non-clients, BBVA Baby Planner peut être aussi utilisé mais nécessite de saisir manuellement les informations pertinentes à son bon fonctionnement.  

Mise en perspective : Combien coûte un enfant ?

« Combien coûte un enfant ? ». Quelque peu choquante de prime abord, cette question est pourtant bien celle à laquelle BBVA cherche aujourd’hui à répondre pour le compte de ses clients et prospects, que cette question peut angoisser.

Dans la forme, son initiative est une simple spécialisation des nombreux outils de gestion des dépenses actuellement lancés par les banques, FinTech, PFM et autres outils d’épargne permettant de préparer un projet par exemple. Le Baby Planner est ainsi une offre spécifique adaptée à un besoin précis, un projet de vie, au même titre qu’un achat immobilier par exemple (une thématique sur laquelle le Crédit Agricole vient d’ailleurs de se positionner avec une offre en ce sens similaire). L’initiative de BBVA représente donc un outil d’accompagnement affinitaire et financier, un moyen de présenter la banque comme un prestataire de conseils et un levier de fidélisation sur le long terme.

BBVA démontre ici son avance en matière de gestion des données, qu’il s’agisse d’open-data ou de données personnelles. Le Baby Planner s’inscrit dans la lignée de BBVA Bconomic, l’outil de diagnostic financier lancé en septembre dernier.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=LcN9NJpIvgA

Actualitées liées

  • Innovation
  • Banque au quotidien
  • 20.09.2017

BBVA crée le diagnostic financier à partir des Big Data

Un nouveau service vient enrichir l’offre de BBVA aujourd’hui, permettant à ses clients de disposer d’un diagnostic financier personnalisé. La banque espagnole capitalise pour cela sur ses données et leur analyse, démontrant par la même occasion que...
  • Innovation
  • Banque au quotidien
  • 29.10.2018

BBVA lance un agrégateur BtoB

La banque espagnole vient d’officialiser le lancement de BBVA One View, son agrégateur de comptes dédié aux professionnels et aux entreprises. Cet outil d’optimisation de gestion de trésorerie repose sur les compétences de la banque en matière de Dat...
  • Assurances
  • Innovation
  • 18.10.2017

AXA rend aux assurés l’usage de leurs données

Avec « Give Data Back », l’assureur AXA lance une opération de communication d’ampleur sur le traitement des données dans le respect de l’intérêt des clients. L’assureur choisit l’open data pour faire accepter l’usage des données en favorisant la pré...
  • Innovation
  • Banque au quotidien
  • 02.06.2017

Version bêta pour l’agrégateur d’ING au Royaume-Uni

Après des mois de tests en bêta privée, la banque néerlandaise ING passe à une bêta ouverte de son service d’agrégation de compte britannique, Yolt. Cette nouveauté s’inscrit dans la tendance et permet à ING de réintégrer un marché tout en évitant de...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 05.12.2017

Retour d’expérience : Yolt atteint les 100 000 clients

Après six mois d’existence, c’est le moment du bilan pour Yolt, l’agrégateur d’ING en bêta test sur le marché britannique. Le succès de ce modèle bancaire alternatif devrait encourager la banque à passer à l’étape supérieure, à savoir l’extension de...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus