Adyen, une success story européenne : interview de Philippe de Passorio, Directeur Général France Italie

Adyen, une success story européenne : interview de Philippe de Passorio, Directeur Général France Italie

On constate que DSP2 et Instant Payment vont souvent de pair. Quels sont vos projets en matière de virement instantané et comment comptez-vous tirer parti des opportunités qu’offre l’IP dans le contexte de la DSP2 ?

Nous considérons l’instant payment comme l’un des nombreux moyens de paiement que nous proposons. Ces transferts directs entre banques – semblables à iDEAL aux Pays-Bas - ont leur place dans le paysage des méthodes de paiement, mais nous adoptons une approche plutôt agnostique, selon laquelle nous ne donnons pas la priorité à une méthode de paiement plutôt qu’une autre.

Concernant la DSP2, c’est une opportunité d’innover et d’offrir une meilleure expérience utilisateur tout en garantissant plus de sécurité aux entreprises et aux clients. Évidemment cela va aussi apporter son lot de défis, mais cela fait partie de l’évolution du monde de la data.

Il est aussi important de noter que notre solution 3DS construite en interne était une première dans l’industrie. Nous constatons maintenant un grand intérêt de la part des marchands, car nous les aidons à se conformer avec la DSP2. Il permet aux entreprises les plus exposées aux fraudes d’avoir un meilleur contrôle sur les données et offre aux consommateurs le choix d’une méthode d’authentification fluide et sûre pour les achats en ligne. C’est un parfait exemple d’impact de la DSP2.

Vous travaillez également sur d’autres options de paiement, comme le paiement en n fois…

En effet, c’est une façon de payer de plus en plus populaire en France, et nous sommes heureux de notre partenariat avec Oney, afin de développer cette possibilité de paiement et de l’offrir à l’ensemble des consommateurs français. Le paiement en 3x4x illustre aussi le désir d’innovation et de simplicité de certains acteurs du marché français. C’est très prometteur pour le futur. C’était une suite logique pour nous, car nous acceptons plus de 250 moyens de paiement à travers le monde. Ensemble nous allons pouvoir continuer de proposer des parcours fluides, sécurisés avec une acceptation immédiate de la transaction. Le tout bien évidemment sans contrat supplémentaire et avec une gestion complète de la réconciliation sur CB, Visa et Mastercard.

On parle de plus en plus d’omnicanalité. En quoi Adyen est-elle une solution omnicanale et qu’est-ce qui la différencie de ses concurrents ?

Adyen est la seule solution de paiement à avoir construit une toute nouvelle chaine de paiement se connectant directement à Visa, MasterCard et à d’autres méthodes de paiement. Les autres sociétés de paiement ajoutent simplement une nouvelle couche par rapport aux anciens systèmes.

Adyen est la seule solution unifiée de paiement en magasin et de commerce électronique. Avec cette solution unique, nous sommes capables de donner aux entreprises une vue unique des transactions sur tous les canaux, de les libérer de la complexité liée à la gestion de plusieurs solutions et d’apporter les avantages du commerce électronique à l'expérience en magasin.

A presque un an de votre entrée en bourse, quel bilan tirez-vous de votre activité en termes financiers ? Votre croissance pourrait-elle passer par des acquisitions ?

La force de notre système repose sur le fait que nous avons construit une architecture entièrement nouvelle, en interne, à partir de zéro. Notre philosophie est de continuer à croître de manière organique, par opposition à la création d'une plateforme en patchwork. Cela nous permet de couvrir toute la chaîne de valeur, tout en répondant aux attentes des commerçants qui n’ont besoin que d’un seul partenaire et d’une intégration technique. De plus, nous avons le contrôle de notre architecture système. Nous ne dépendons donc pas de l'infrastructure technique de tiers ni des éventuels points de frictions externes. En outre, nous proposons une structure tarifaire simple et transparente qui évite des frais inutiles pour nos clients.

Quels sont vos prochains projets en France ? Et ailleurs ?

Nous offrons aux entreprises le confort et les avantages du commerce électronique pour les achats en magasin. Notre solution change donc déjà la façon dont les entreprises voient les paiements. Les avantages d'offrir une expérience d'achat en ligne aux acheteurs en magasin et d’unifier les processus de paiement d'un canal de vente à l'autre et d'une zone géographique à l’autre sont énormes.

Nos projets visent donc à continuer dans cette dynamique en accompagnant les entreprises françaises à l’étranger grâce à un contrat et une intégration unique.

Actualitées liées

  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...
  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 09.05.2017

ING propose le paiement mobile par virement avec DIGICASH

ING s’ajoute à la liste des banques proposant DIGICASH en lançant l’application ING DIGICASH au Luxembourg. Une initiative attendue sur ce marché, qui montre un grand intérêt pour cette solution innovante de paiement mobile par virement.
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 18.05.2018

PayPal s’offre les services de la FinTech iZettle

Le géant californien du paiement consolide sa position privilégiée auprès des petits commerçants. PayPal vient en effet d’annoncer l’acquisition de la start-up suédoise iZettle pour un montant de 2,2 milliards de dollars. De quoi développer ses systè...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus