Zopa poursuit dans la voie de l’open-banking

LES FAITS

  • Forte de l’obtention de sa licence bancaire en fin d’année dernière, la plate-forme de P2P Lending Zopa compte désormais pousser son avantage en exploitant les possibilités offertes par l’open-banking. Une stratégie déjà en partie explorée.

  • En février 2018, Zopa a lancé sa première fonctionnalité d’open-banking, destinée à ses emprunteurs. Grâce à une connexion assurée par son partenaire TrueLayer, les clients de Zopa peuvent autoriser le prêteur à vérifier leurs revenus directement dans leur espace de banque en ligne.
  • Zopa travaille également à deux autres fonctionnalités reposant sur l’open-banking :
    • Pour ses emprunteurs : offrir la possibilité de connecter plusieurs comptes bancaires dans l’application mobile de Zopa. Cette fonctionnalité est déjà en test actuellement.
    • Pour ses investisseurs : pouvoir gérer tous leurs portefeuilles à un seul endroit et connecter à cet effet plusieurs comptes, visualisés dans l’interface de Zopa.

« 50 % des clients emprunteurs de Zopa acceptent de partager leurs identifiants de connexion avec le prêteur pour raccourcir la phase de vérification des revenus. »

ENJEUX

  • Du P2P lending à la banque. Zopa a obtenu sa licence bancaire au Royaume-Uni fin 2018. Son ambition est de lancer une activité de banque digitale, parallèle à celle de la plate-forme de prêt entre particuliers. Elle envisage notamment de lancer trois produits : un compte épargne à terme, une carte de crédit et une application de gestion des finances personnelles (PFM).
  • Dans ce contexte, l’adoption de l’open-banking vient fluidifier à la fois les parcours du prêteur et ceux de la banque. Son partenariat avec TrueLayer lui permettra certainement de proposer des fonctionnalités d’agrégation qui ont leur place dans une application de PFM.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Selon une étude de PwC, le marché de l’open-banking pourrait représenter 7,2 milliards de livres au Royaume-Uni d’ici 2022.
  • D’autres acteurs du marché ont effectué des mouvements similaires. C’est notamment le cas de la plate-forme de prêt en P2P Lending Works avec Credit Kudos.
  • C’est aussi le cas de Younited Credit, qui a choisi Linxo pour simplifier cette phase de récupération des données clients. En Espagne, la fonctionnalité a été adoptée par 75 % de ses clients ; en France, cette proportion était de 35 % dès la fin de la phase de test.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus