WeSave cible les enfants pour démocratiser l’investissement

WeSave cible les enfants pour démocratiser l’investissement

La société de gestion d’épargne en ligne Anatec a de nouvelles ambitions pour sa plate-forme dédiée à la gestion de patrimoine. WeSave table en effet sur son ouverture aux plus jeunes pour démocratiser l’investissement et surtout, participer à l’essor de l’assurance-vie pour les enfants.

Une nouvelle option vient de faire son apparition sur le site de WeSave. Baptisée WeSave Family, ce parcours de souscription d’assurance-vie propose à ses utilisateurs de constituer un capital qui pourra aider les enfants à démarrer plus tard leur vie active. Le contrat, quant à lui, ne change pas ; il s’agit de l’assurance-vie individuelle WeSave Patrimoine.

Elle s’adresse directement aux parents mais sert les intérêts de leurs enfants. Ce placement à long terme se veut souple et avantageux : sans plafond de versement (hormis les 300 euros d’ouverture), sur de multiples supports de placements et avec une fiscalité avantageuse pour la succession.

Les contrats sont ouverts aux versements programmés ou libres, sans frais. WeSave rappelle que le choix de placement en unités de compte représente un risque mais propose 10 profils selon autant de niveaux de risque pour rassurer ses épargnants. Le contrat est assuré par Suravenir.

Mise en perspective : Cibler les enfants pour démocratiser l’investissement

WeSave était lancée en France par Anatec en avril 2016. La plate-forme défendait alors une approche haut de gamme de l’épargne visant essentiellement la gestion patrimoniale. Elle s’attachait par la suite à moderniser son offre en optant pour la dématérialisation des contrats, l’intégration d’API, puis plus récemment l’agrégation de compte.

Aujourd’hui, à l’occasion de son deuxième anniversaire, la plate-forme poursuit sa transformation en préférant cette fois agir sur le ciblage et le parcours clients plus que l’offre. Elle suit ainsi les efforts d’autres spécialistes de l’épargne.

Entre autres tirelires connectées, cette tendance était surtout marquée en France par l’émergence du Robo-Advisor Yomoni qui lançait Yomoni Kids en mars 2017. Ce type d’initiatives trouve de plus son public, comme l’illustrait déjà en 2016 la réussite de Capital Koala.   

 

 

Actualitées liées

  • Innovation
  • Epargne
  • 22.10.2018

Yomoni veut accélérer grâce à l’épargne salariale

Le robo-advisor Yomoni vient de fêter ses trois ans. Il annonce le lancement d’une nouvelle offre d’épargne salariale digitale, destinée aux TPE et PME. L’acteur compte se démarquer par la simplicité et l’absence de frais et travaille ainsi à son obj...
  • Innovation
  • Epargne
  • 21.01.2019

Amundi rachète l’agrégateur Anatec

LES FAITS En tant que leader européen de la gestion d’actifs, Amundi accélère aujourd’hui son engagement sur le marché de l’agrégation de comptes en rachetant la totalité des actions du créateur de WeSave, robo-advisor et agrégateur dédié à la...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 24.11.2017

L’assistant Max intègre deux robo-advisors

L’agrégateur de comptes du Crédit Mutuel Arkéa vient de signer deux nouveaux partenariats avec des start-up spécialisées dans l’épargne et la gestion de patrimoine, WeSave et Yomoni. Max poursuit ainsi ses ambitions d’agréger de nombreux services fin...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus