WeProov s’ouvre aux particuliers

LES FAITS

  • Le spécialiste technologique de l’automatisation des états des lieux change de braquet pour faire face à la crise. Au-delà des professionnels, seuls à pouvoir utiliser ses services jusqu’ici, elle a quelque peu modifié son service pour permettre aux particuliers de l’utiliser à distance.
  • WeProov vient ainsi de lancer WeProov Go, sur un modèle de distribution en BtoBtoC. Adressé aux professionnels de l’automobile, de l’assurance et du courtage, WeProov Go facilite l’utilisation du service pour leurs clients finaux.
  • Les particuliers pourront en effet utiliser l’application suite à l’envoi d’un SMS émis par leur assureur ou courtier, ce qui n’était pas possible auparavant.
  • Ce SMS contiendra un code à usage unique permettant aux particuliers eux-mêmes d’accéder à la plate-forme WeProov pour réaliser une inspection de leur véhicule. Un rapport envoyé par mail, horodaté et géolocalisé, leur servira ensuite de certificat de déclaration, en cas de dommage par exemple.

CHIFFRES-CLES

  • 2016 : Lancement
  • Un service disponible en 13 langues
  • Une levée de fonds d’1 M€ en juillet 2017
  • 2M de rapports réalisés depuis son lancement
  • 10M de photos sécurisées traitées
  • 312 entreprises de l’automobile clientes

 

ENJEUX

  • Assurer la continuité de son service : comme de nombreux professionnels, WeProov a dû adapter son service pour en assurer la pérennité malgré le confinement. La start-up permet ainsi aux professionnels de déléguer la réalisation de l’état des lieux à leur client final, confiné, qui le leur transmet ensuite en format digital.
  • Tabler sur la simplicité : la start-up offre une solution facilement adaptable à ses clients, puisque basée sur des technologies très accessibles.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • L’innovation est au cœur de l’ADN de WeProov, qui s’est sans cesse adaptée à l’évolution de son contexte professionnel et a enrichi ses technologies à cet effet.
  • Après le mobile, la Blockchain, les portiques connectés ou encore l’IA, la start-up s’appuie désormais sur les SMS, pour poursuivre son expansion malgré la crise et permettre à ses clients assureurs d’aider leurs assurés sinistrés.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus