Wechat Pay valorise ses données pour scorer les emprunteurs

Wechat Pay valorise ses données pour scorer les emprunteurs

LES FAITS

  • Le géant des télécoms chinois Tencent vient de commencer à tester WeChat Pay Points, un nouvel outil de scoring qui s’appuie sur les données recueillies par son service de paiement WeChat Pay.
  • Il est pour l’instant déployé à Beijing, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen. La solvabilité du client est évaluée en fonction de plusieurs paramètres :
    • Son identité
    • Sa consommation : analyse de l’historique d’achat avec WeChat Pay
    • L’historique de ses transactions : analyse des transactions de paiement avec WeChat Pay
  • L’utilisation des médias sociaux fait également partie des critères d’analyse. L’outil est d’ailleurs lié aux mini-apps disponibles sur le réseau de WeChat.
  • Les utilisateurs ayant obtenu des scores élevés se voient récompensés par des avantages tels que, des taux de crédit plus avantageux ou encore la suppression du paiement des cautions ou dépôts de garantie pour les services de location.

ENJEUX

  • Ouvrir plus largement l’accès au crédit, en s’appuyant sur les données qui transitent par le biais de la plate-forme sociale de Tencent.
  • Aider les entreprises et les marques à réduire leur niveau de risque, en leur proposant un système de scoring alternatif.
  • Valoriser la masse de données que Tencent récupère sur ses utilisateurs.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Eternel rival d’Ant Financial sur le marché chinois, Tencent suit son concurrent sur le marché du scoring de crédit. Ainsi, l’arrivée de WeChat Pay Points s’inscrit comme une réponse à Sesame Credit le dispositif similaire d’Alibaba, qui évalue sur quasiment les mêmes critères, les utilisateurs sur une échelle de 350 à 950.
  • C’est lors de son événement WeChat Open Class PRO, qui s’est tenu en janvier, que cette fonctionnalité a été annoncée. 
  •  A  court terme, l’acteur a pour objectif de proposer cette fonctionnalité à plus d'un milliard de chinois d’ici la fin d’année.
  • Cet engouement des géants chinois de la Tech, s’inscrit aussi dans la stratégie des autorités chinoises, qui souhaitent mettre en place un système qui permettra aux organes gouvernementaux de partager des informations sur la crédibilité de ses citoyens et d'imposer des pénalités sur la base d'un "score de crédit social".
  • Le but est d'étendre l’accès au crédit à la consommation dans le pays, au-delà des 300 millions de personnes touchées actuellement.
  • En 2015, la banque centrale du pays, a donné le feu vert à huit entreprises privées pour développer leurs propres plateformes de notation du crédit privé, parmi lesquels Alibaba, Tencent et JD.com. Tencent arrive tardivement sur le marché, ayant lancé WeChat Pay plus tard, dont les données sont un moteur indispensable au fonctionnement de cet outil de scoring.  

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 22.03.2018

Credit.com : du comparateur à l'agrégateur

Les services d’agrégation de comptes bancaires, voire de services financiers, se sont multipliés ces derniers mois et deviennent familiers aux consommateurs. Après les assureurs, ce sont les acteurs du crédit qui s’engouffrent dans la brèche. C’est l...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus