Version bêta pour l’agrégateur d’ING au Royaume-Uni

Après des mois de tests en bêta privée, la banque néerlandaise ING passe à une bêta ouverte de son service d’agrégation de compte britannique, Yolt. Cette nouveauté s’inscrit dans la tendance et permet à ING de réintégrer un marché tout en évitant de mettre sa marque en avant.

Les tests d’ING se sont avérés concluants puisque le groupe bancaire élargit finalement la portée de son agrégateur de comptes. Désormais, l’application pourra être téléchargée par l’ensemble des mobinautes. Comme précédemment, la banque la fera évoluer en fonction des suggestions des utilisateurs. ING poursuit donc sa stratégie de crowdsourcing mais à une échelle bien plus large.

Yolt intègre pour le moment des fonctionnalités d’agrégation, de PFM (gestion et suivi des dépenses et optimisation des factures) et de suivi de l’épargne. L’application permet par exemple à ses utilisateurs de savoir dans quels magasins ils dépensent le plus ou de suivre leurs objectifs d’épargne.

L’application a également subi un relooking à cette occasion, avec comme axe de communication « Unthink money ». Yolt prévoit également de se rapprocher d’autres FinTech afin d’enrichir encore ses fonctionnalités.

Analyse : De banquier à prestataire de services

La montée en puissance des acteurs financiers non bancaires a fait émerger de nouvelles ambitions pour les banques historiques. S’appuyant sur ces nouveaux partenaires, elles suivent actuellement le mouvement de la modernisation de leurs services bancaires.

ING Direct s’inscrit totalement dans cette tendance en présentant Yolt. Le lancement de cet agrégateur lui permet par ailleurs de revenir au Royaume-Uni, en se dégageant de l’étiquette purement bancaire au profit d’une image plus innovante, ce que reflète sa baseline pour le moins originale pour une banque : Yolt est là pour faire oublier l’argent. ING fait en outre le choix de s’implanter dans un pays qui est toujours considéré comme la capitale européenne de la FinTech malgré sa sortie de l’Union Européenne.

Yolt permet enfin à ING d’entamer une certaine mutation de son activité et de sa gestion de la relation avec les clients finaux. Cet effort est comparable à celui d’un autre acteur bancaire, Crédit Mutuel Arkéa, dont la FinTech Max lui permet de s’imposer comme un tiers de confiance des services financiers, et de casser les silos par une approche partenariale et ouverte.

Vidéo : https://www.ing.com/Newsroom/All-news/Yolt-goes-open-beta-in-the-UK.htm

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus