Upturn aide les Américains à contester les erreurs de scoring

Upturn aide les Américains à contester les erreurs de scoring

Incubée par BBVA, Upturn met à disposition des résidents américains une plateforme en ligne gratuite, leur permettant d’identifier les erreurs commises dans leur dossier de crédit et de pouvoir les contester. Cette démarche leur permet de mieux contrôler leurs données, et ainsi leur faciliter l’accès au crédit.

Aux Etats-Unis, 22 millions de personnes se voient refuser chaque année un crédit à cause d’erreurs de solvabilité formulées dans leur dossier enregistré auprès d’un credit bureau. Selon la Federal Trade Commission (équivalent français de la DGCCRF), près de 25 % des rapports de solvabilité seraient faussés. C’est pourquoi l’américain Upturn a créé un portail en ligne permettant aux consommateurs de contrôler leur historique de crédit et de s’assurer que leur dossier est correctement actualisé.

Pour y accéder, ils renseignent des informations personnelles : nom, prénom, adresse e-mail et mot de passe. En créant un compte, chaque client autorise l’obtention par Upturn de données périodiques relatives à sa solvabilité ; celles-ci sont recueillies auprès d’agences d’évaluation et sont nécessaires pour l’amélioration de son dossier de crédit. A noter que cette inscription n’a aucun effet négatif sur le scoring.

Cette initiative intervient dans un contexte où le système actuel d’identification est trop complexe. Elle permet, d’une part, aux consommateurs de bénéficier d’un outil gratuit de contestation et d’amélioration de leur historique de crédit ; et d’autre part, elle offre aux acteurs financiers un accès à des consommateurs solvables, écartés à tort de l’accès au crédit.

Mise en perspective : Les consommateurs prennent en main leurs données

Upturn a été fondée par BBVA en 2017. La start-up a été incubée dans l’une des unités commerciales de la banque espagnole dédiées à la recherche et au soutien de la croissance de jeunes pousses en matière de services financiers. Par ailleurs, la même année, BBVA a multiplié les projets relatifs à la protection de l’identité en ligne (avec Covault), aux services bancaires en lignes aux petites entreprises (avec Azlo) ou encore aux transferts de fonds instantanés (avec Tuyyo).

En soutenant cette fois Upturn, l’acteur espagnol mise sur la transparence de l’octroi de crédit, notamment dans un pays où il existe plus de 250 millions de dossiers de crédit, dont près de 10 % seraient à requalifier. Pour cela, la banque soutient l’accès des consommateurs à leurs propres informations de scoring, ainsi que le propose déjà Credit Karma. BBVA s’est de longue date engagée dans une stratégie de valorisation de ses données clients. La banque réaffirme ici que cette valorisation passe d’abord par une communication au client. D’autres acteurs ont investi la même stratégie, comme AXA dans le secteur de l’assurance ou encore ABN Amro en partenariat avec Ockto.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 26.09.2018

Chime améliore le scoring des Millennials avec Pinch

Grâce à sa récente levée de fonds, Chime a annoncé consacrer une partie de ces fonds au rachat du service d’amélioration de scoring de la start-up américaine Pinch, baptisé « PinchRent ». L’objectif pour ces deux acteurs est de développer conjointeme...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus