Unity Card, la carte de paiement pour aider les délaissés, arrive en France

LES FAITS 

  • Les deux FinTech belges Loyaltek et Paynovate, actives dans le secteur des terminaux de paiement et des chèques-cadeaux, ont lancé une carte prépayée baptisée Unity Card.
  • Objectif : aider les populations fragiles en cette période de crise du Coronavirus. 
  • Il s’agit d’une carte prépayée émise sur le réseau Visa, d'une valeur maximale de 250 euros avec une durée de validité qui sera adaptée en fonction des besoins.
  • La carte peut être limitée à une certaine zone géographique (une commune par exemple) mais aussi à un certain type de magasins ou d’achats.
  • La carte sera en priorité proposée aux communes chargées de distribuer des aides ; elle pourra être délivrée partout dans l’Hexagone en 2 à 4 semaines.
  • Comment ça marche ?

          --> Un QR code sur la carte permet à son détenteur de visionner le solde restant et les transactions effectuées via un portail Internet.

          --> L’extranet est conçu de manière à permettre aux communes et aux autorités de voir où les gens effectuent leurs achats.

          --> En cas de perte ou de vol, elle peut être bloquée en quelques secondes.

  • La carte peut être distribuée directement aux bénéficiaires ou par transmission groupée à l’autorité compétente.

ENJEUX 

  • Un enjeu de conviction. Dans le contexte de la crise du Coronavirus, les deux entreprises belges espèrent convaincre les communes de faire appel à leurs services afin de soutenir la forte demande, des personnes les plus touchées financièrement mais également les commerçants les plus impactés. 
  • Les deux FinTech ont mené des discussions avec plusieurs municipalités afin de produire 600 000 cartes prépayées dans le cadre du programme. De nombreuses régions françaises ont manifesté leur intérêt pour la solution.
  • Un enjeu de coût. Les coûts de mise en œuvre seront réduits au minimum pour ne représenter qu’une fraction des coûts habituels des mesures similaires. Les deux sociétés ont aussi décidé d’offre les 5 000 premières cartes à chacune des collectivités locales qui souhaiterait l’utiliser. Aucune marge sur la transaction ne sera prise.

MISE EN PERSPECTIVE 

  • Le système a déjà été testé en Allemagne pour la répartition des fonds parmi les réfugiés syriens. Un projet pilote est actuellement en cours à proximité d’Anvers. 12 000 cartes ont aussi été émises dans le cadre du Programme Alimentaire Mondial.
  • Dans le contexte de crise actuel, plusieurs start-up spécialisées dans le paiement ont proposé des solutions permettant de distribuer de manière plus efficace les aides aux personnes les plus fragiles. La FinTech britannique Soldo a lancé récemment, dans toute l’Europe, des cartes prépayées destinées au versement des aides d’urgence pour les populations touchées par le Covid-19. Soldo est cependant active surtout en Italie et au Royaume-Uni et dit n’avoir pas encore noué de contacts en France.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus