Uber veut motiver la mobilité électrique

Le géant du VTC Uber poursuit ses efforts pour rétablir son image à coup de programmes de RSE. La mise en avant de son respect des valeurs responsables passe aussi aujourd’hui par le soutien d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement. L’idée est de motiver ses chauffeurs à passer à l’électrique.

Uber vient d’annoncer le lancement de l’initiative EV Champions. Ce programme pilote s’adresse aux chauffeurs partenaires de la flotte Uber dans les villes d’Austin, Los Angeles, Montréal, Sacramento, San Diego, San Francisco et Seattle dans un premier temps.

Deux pilotes à Pittsburgh et Portland avaient auparavant porté leurs fruits. Plus concrètement, ce programme vise à inciter les conducteurs à passer aux véhicules électriques, notamment financièrement, grâce à la participation des villes (un dollar versé aux conducteurs par course « verte » par exemple).

Les conducteurs (et passagers) sont de plus sensibilisés à la conduite électrique et à ses avantages ; un outil de partage d’expérience leur est dédié pour échanger sur le sujet. Une application leur permettant de mieux gérer leur consommation et d’éviter la panne a par ailleurs été développée spécialement pour les futurs chauffeurs de véhicules électriques. Pour finir, ces derniers pourront bénéficier d’avantages chez des partenaires d’Uber, et profiter de réductions sur l’assurance de leur voiture électrique. 

Mise en perspective : Plus de green pour poursuivre une refonte en profondeur du modèle

Parmi les mauvaises nouvelles récentes ayant marqué l’actualité du géant du VTC, un accident mortel impliquant un Uber autonome encore en phase de test. Pas de quoi redorer une image écornée, notamment, par les manquements sociaux d’un modèle économique tyrannique pour les conducteurs ou la concurrence déloyale imposée aux taxis historiques.

Uber n’en reste pas moins un acteur majeur de la révolution du transport de personnes. Un acteur qui semble de plus ne pas encore être allé au bout de ses ambitions. En mai dernier, le groupe se positionnait ainsi sur le marché de la mobilité multi-modale pour renouveler son offre.

Aujourd’hui, Uber cherche à accompagner la croissance de la conduite électrique pour se réinventer. La mobilité électrique représente un défi d’avenir que le VTC ne peut pas ignorer s’il souhaite inscrire sa flotte dans la durée. EV Champions espère atteindre les cinq millions de courses électriques d’ici un an. 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus