Uber propose un plan d'épargne retraite à ses chauffeurs

Aux Etats-Unis, le service de VTC Uber vient de présenter un nouveau programme ouvert à ses chauffeurs. Après le crédit, Uber leur propose en effet d’épargner pour leur retraite. De quoi détourner l’attention d’une actualité noire ?

Uber propose désormais à ses conducteurs d’ouvrir un compte épargne retraite grâce à un service d’investissement automatisé. Uber a en effet choisi de devenir partenaire de Betterment, un robo-advisor, pour ce projet.

Les chauffeurs des villes de Boston, Chicago, Seattle et du New Jersey sont pour le moment concernés. Ils sont invités à ouvrir un compte d’épargne retraite depuis l’application ou le site d’Uber. Leur compte ne sera soumis à aucun frais la  première année.

Uber prévoit par la suite de déployer cette offre à travers les Etats-Unis.

Notre Analyse : Quel modèle pour l’après-ubérisation ?

Uber accompagne ses chauffeurs avec un nouveau produit financier. Cette initiative n’est pas une première puisqu’avant l’épargne, Uber leur proposait déjà une offre de crédit pour les aider à acheter leur véhicule, d’abord via Zopa, puis en en propre.

Après avoir longtemps pratiqué une politique de ressources humaines contestable, Uber doit aujourd’hui faire face à la grogne de ses chauffeurs et à des critiques extérieures de plus en plus virulentes, aux Etats-Unis et en Europe.

Un colosse aux pieds d’argile

Outre ses problèmes sociaux, Uber poursuit de plus une stratégie d’expansion galopante mais non rentable. Le groupe enregistre des pertes de plus en plus importantes, estimées à plus d’un milliard de dollars en six mois selon le New York Times. La concurrence du marché des VTC et l’avènement annoncé des véhicules autonomes devraient encore aggraver cette situation déjà critique.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus