Souscription de crédit : Nubank introduit la biométrie

Souscription de crédit : Nubank introduit la biométrie

La néo-banque brésilienne Nubank, fondée en 2013, introduit désormais la biométrie faciale lors du processus de souscription d’une carte de crédit, afin de renforcer la sécurité et réduire les risques de fraude d’identité. Cette initiative montre bien l’essor des technologies financières sur mobile en Amérique Latine, notamment dans un pays qui compte près de  250 FinTech.

Un an après sa création, Nubank a lancé une carte de crédit (Mastercard) gratuite, laquelle est accordée selon l’historique de crédit du souscripteur. Il s’agit d’une offre axée sur le « self-banking » qui est conçue pour un usage sur smartphone en toute autonomie. Elle est cohérente avec son offre de compte en ligne annoncée en octobre dernier.

Désormais, dans le cadre d’une demande de souscription d’une carte de crédit sur mobile, l’acteur fait appel à une technologie de reconnaissance faciale, intitulée AccessoBio. Celle-ci permet la vérification immédiate de l’identité du souscripteur et ce, en prenant une photo. Cette action permet de comparer son visage à une base de données biométriques privée (couvrant près de 140 millions de Brésiliens ayant déjà entrepris une démarche de crédit), constituant ainsi une preuve formelle et instantanée de l’identité du demandeur. 

Cette technologie a été conçue pour réduire les risques d’usurpation d’identité. Pour cela, les photos sont enregistrées avec le numéro CPF (registre national d’identification des personnes physiques) de chaque utilisateur, preuve supplémentaire de la sécurité renforcée du processus.

Mise en perspective : Le boom de la FinTech mobile au Brésil

Le nombre de clients de Nubank a plus que doublé en un an, passant de 1,3 million à fin 2016 à 3 millions à la fin 2017. Aussi, la même année, ses revenus se sont élevés à près de 170 millions de dollars et ont largement été portés par l’augmentation de l’utilisation des cartes de crédit. Cette croissance souligne bien à quel point les start-up du secteur bancaire prennent de l’ampleur au Brésil. Elles deviennent plus matures et rencontrent de fortes attentes, alors même que 40 % des Brésiliens restent exclus du système bancaire traditionnel.

De plus en plus d’acteurs en Europe et dans le monde (dont Société Générale en France, Crédit Agricole en Italie ou PSA en Chine) ont adopté la reconnaissance faciale pour l’ouverture d’un compte ou d’une demande de crédit. En France, la position de la CNIL n’autorise pas la tenue d’un fichier biométrique « positif » ; mais il n’en demeure pas moins que la biométrie se répand dans les processus d’entrée en relation, par comparaison du visage du demandeur avec les photos de ses pièces justificatives.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 26.09.2018

Chime améliore le scoring des Millennials avec Pinch

Grâce à sa récente levée de fonds, Chime a annoncé consacrer une partie de ces fonds au rachat du service d’amélioration de scoring de la start-up américaine Pinch, baptisé « PinchRent ». L’objectif pour ces deux acteurs est de développer conjointeme...
  • Crédit
  • Innovation
  • 15.06.2018

Bankin’ complète son offre et se consacre au crédit

L’agrégateur de comptes Bankin’ souhaite étendre son périmètre en proposant une nouvelle fonctionnalité gratuite, relative au crédit. Celle-ci est compatible pour le moment avec les comptes de Crédit Agricole, Crédit Mutuel et CIC. Elle permet notamm...
  • Crédit
  • Innovation
  • 21.05.2018

IKEA et Visa lancent une carte de crédit aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, IKEA a annoncé le lancement de sa carte de crédit IKEA Visa (avec Comenity Capital Bank). Celle-ci est adossée à un programme de fidélité permettant à ses utilisateurs de bénéficier de réductions sur des achats de la marque mais aussi...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus