SoFi : maintenant un compte courant

Brique après brique, la FinTech américaine Sofi construit son offre financière. A la base spécialiste du crédit (refinancement de prêts étudiants), elle s’est engagée ensuite à bouleverser la gestion de patrimoine avant de se lancer aujourd’hui dans la proposition d’un compte courant. Une démarche logique, qui s’inscrit pourtant dans un contexte chaotique suite à la démission houleuse de son précédent PDG.

Les ambitions de Sofi se tournent aujourd’hui vers le lancement d’un compte courant associé à une carte de débit. La start-up envisage ainsi de proposer une offre bancaire au quotidien, venant compléter sa gamme de services financiers déjà commercialisés.

Cette nouvelle offre devrait être lancée le mois prochain selon un porte-parole de SoFi. Baptisée SoFi Money, elle permettra à un nombre limité de testeurs, inscrits sur une liste d’attente depuis janvier, de profiter de l’offre dès le mois de mai.

Ces testeurs auront la possibilité d’effectuer des dépôts sur un compte courant rémunéré et sans frais. Ils pourront réaliser des transferts d’argent vers d’autres titulaires de comptes SoFi Money mais aussi utiliser la carte de débit rattachée pour payer ou réaliser des retrait gratuitement.

Mise en perspective : De prestataires de services financiers à banque alternative

SoFi fait partie de ces start-up prometteuses qui, après avoir affiché un positionnement ouvertement « anti-banque », tentent de s’imposer comme des solutions alternatives à part entière.

Cet acteur innovant s’est pourtant trouvé récemment dans la tourmente, au point de retirer sa demande de licence ILC, proche du statut bancaire, dont elle estimait qu’elle avait peu de chances d’aboutir. Malgré ces déboires, le nouveau management de SoFi (dont deux anciens de Goldman Sachs) a poursuivi dans la voie de l’élargissement de l’offre, en proposant un compte courant sans licence.

Si ces ambitions sont bien concrétisées dans les prochaines semaines, SoFi sera à la tête d’une offre bancaire complète. La start-up passera ainsi du statut de FinTech alternative proposant des services ciblés (pour les jeunes actifs et les plus fortunés en particulier), à celui de concurrent potentiel pour les banques américaines, en particulier auprès des Millenials. Un défi de taille pour un acteur en pleine reconstruction.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus