Retour d’expérience : Zen’Up surfe sur la loi Bourquin

Retour d’expérience : Zen’Up surfe sur la loi Bourquin

LES FAITS

  • L'AssurTech Zen'Up, spécialiste de l’assurance digitale, fait un bilan de son activité, un an après l’entrée en vigueur de la Loi Bourquin.
  • En 2018, elle a réalisé plus de 70 % de ses volumes de production grâce à son offre Onexia Initial, conçue pour les clients souhaitant changer d'assurance de prêt (résiliations Bourquin et Hamon). Au total, l’acteur a atteint 1 milliard d’euros de prêts assurés. 
  • Atouts de l’offre :
    • Un tarif compétitif sur toutes les tranches d’âge
    • Un questionnaire médical simplifié, à remplir en ligne
    • Une réponse immédiate dans 90 % des cas
    • Une souscription dans l’heure grâce à la signature électronique
    • Des mensualités fixes, facilement comparables avec celles des assurances groupe des banques
    • Des modifications de contrats simples (avenants effectués par voie électronique)

ENJEUX

  • Offrir une alternative aux bancassureurs : l’AssurTech entend tirer parti de la flexibilité offerte par la loi Bourquin dans le changement d'assurance emprunteur.
  • Consolider sa position sur un marché encore émergent. L’acteur s’est lancé en 2017 avec une offre 100 % digitale encore peu répandue. En se positionnant sur ce marché de la résiliation de l’assurance de prêt, le spécialiste met ainsi à profit son expertise acquise avec la loi Hamon. Ce faisant, l’assureur a mis en place des processus destinés à attirer et faciliter les démarches pour ses clients.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Ce produit d’assurance fait suite à l’entrée en vigueur de la loi  Bourquin le 12 janvier 2018, qui consacre la substitution annuelle de l'assurance emprunteur pour les prêts immobiliers, les prêts à la consommation et les prêts professionnels.
  • Contrairement à sa devancière, la loi Hamon qui permettait uniquement de résilier et de substituer son contrat d’assurance de prêt immobilier avant son premier anniversaire, la loi  Bourquin permet d’effectuer cette résiliation et substitution chaque année à la date d'anniversaire du contrat.
  • La loi  Bourquin, a eu pour effet d’accentuer la concurrence entre les établissements de crédit et les assureurs. Cette possibilité de substitution de contrat a permis de réduire les coûts d'assurance de 8 % en moyenne, selon une étude du Comité Consultatif du Secteur Financier.
  • En 2017, l'assurance de prêt immobilier a généré 9, 1 milliards d'euros selon la FFA. 88 % de cette somme est détenue par les banques (soit un peu plus de 8 milliards d’euros) et 12 % au titre des contrats souscrits en délégation d'assurance (soit plus d’1 milliard d’euros).
  • Zen'Up prévoit d’étendre sa gamme de produits au cours de cette année, car la start-up estime qu’à ce jour 50 % des Français ne savent pas qu’ils peuvent résilier leur assurance de prêt. 

Actualitées liées

  • Assurances
  • Crédit
  • Innovation
  • 18.12.2017

Cdiscount se lance dans l’assurance-emprunteur

Cdiscount, la filiale d’e-commerce de Casino, profite de l’ouverture du marché des assurances de prêts immobiliers pour faire un pas de plus dans le monde de la finance. En partenariat avec Utwin Assurances, Banque Casino table sur Cdiscount afin d’i...
  • Assurances
  • Innovation
  • 25.01.2018

Assurance emprunteur : Verlingue se lance dans le digital

Depuis plusieurs mois, de nombreux acteurs de l’assurance emprunteur individuelle digitalisent leur processus de souscription pour simplifier la distribution de ce produit. Aujourd’hui, un nouvel acteur s’implante dans le paysage. Le courtier en assu...
  • Assurances
  • Innovation
  • 01.02.2018

Assurance emprunteur : Agéa forme ses agents

Suite à l’adoption de la résiliation annuelle de l’assurance-emprunteur, les courtiers, conseillers financiers, banques, prêteurs et tous les acteurs qui commercialisent des crédits immobiliers ont dorénavant des obligations de formation. Dans ce con...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus