Retour d’expérience : Qonto lève 20 millions d’euros

Retour d’expérience : Qonto lève 20 millions d’euros

La FinTech Qonto fait une nouvelle fois la Une de l’actualité, avec une levée de fonds majeure, destinée à lui ouvrir les portes de l’international. Qonto devient par la même occasion Etablissement de Paiement et va développer son propre système de paiement.

Qonto vient de lever 20 millions d’euros auprès de Valar (le fonds de Peter Thiel), d'Alven et de la Banque européenne d'investissement. Ce nouveau tour de table porte à 32 millions d’euros le total des fonds levés depuis sa création en 2016.

La start-up revendique aujourd’hui 1,7 milliard d’euros de transactions traitées pour 25 000 entreprises clientes. La clientèle de Qonto compte 90 % d’entreprises et 10 % de travailleurs indépendants. Un tiers de ces clients choisissent Qonto comme unique prestataire de services financiers.

Cette nouvelle levée de fonds va permettre à la start-up de s’étendre à l’international : l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne sont visées. Elle a également lancé de nouvelles fonctionnalités récemment : virements internationaux et encaissement de chèques notamment. Un nouveau forfait de services devrait aussi bientôt cibler les entreprises de taille plus importante.

Notre analyse - Qonto prend la voie de l’indépendance et de l’Europe

Qonto propose un compte de paiement pour les PME, depuis 2017, en s’appuyant sur Treezor. En 2018, la FinTech a pris la voie de la diversification en lançant un outil de PFM plus complet, toujours dédié aux professionnels.

Cette décision a permis à la FinTech d’améliorer sa captation client. Qonto compte alors 10 000 entreprises clientes, soit deux fois plus que six mois auparavant. Aujourd’hui, sa croissance accélère encore et elle prend un nouveau virage. Elle vient en effet de voir sa licence d’Etablissement de Paiement agréée par l’ACPR, lui ouvrant la voie de l’indépendance et du changement d’échelle.

Pour ce faire, elle a aussi fait le choix des partenariats : via un projet commun avec d’autres start-up, Alan et Malt , autour du lancement d’un site complet d’offres dédiées aux freelances. Mais aussi avec iZettle, pour l’encaissement en mobilité, Kantox pour la gestion des devises, WeWork et Station F pour être au plus près de sa cible et LegalStart pour le dépôt de capital en ligne. Et ces partenariats vont se poursuivre pour élargir encore le Hub financier conçu par la FinTech.

Dans ce contexte, et forte de cette levée de fonds majeure, Qonto se trouve en bonne position pour s’imposer sur le créneau des entreprises de taille moyenne, alors que ses concurrentes (comme Shine) opèrent plutôt auprès des indépendants. Quant aux grosses néo-banques (Revolut et N26), elles ne s’adressent qu’à la marge au BtoB.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Relation client
  • 27.02.2017

Que pensent les professionnels de leur banque ?

A peine lancée, la start-up Qonto, spécialisée dans les services bancaires à destination des entrepreneurs, présente les résultats d’une étude sur la relation des professionnels avec leurs organismes financiers. Des chiffres éclairants qui expliquent...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 04.04.2018

Starling Bank cible désormais le marché BtoB

Nouvelle incursion des néo-banques sur le marché des professionnels, Starling Bank confirme l’ouverture de ses services aux petites entreprises britanniques. Une initiative qui s’appuie sur l’Open banking pour gagner en pertinence, en cohérence avec...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus