Retour d’expérience : Nickel adoubé par les associations

Retour d’expérience : Nickel adoubé par les associations

LES FAITS

  • Nickel propose son offre bancaire alternative depuis 5 ans en France. Son rachat par BNP Paribas ne semble pas avoir bouleversé ses ambitions : le service se veut toujours un outil d’inclusion financière.
  • Et son lien fort avec les associations le confirme. Aujourd’hui, 10 % de la clientèle de Nickel l’est devenue sur les conseils préalables d’une association ou d’un assistant social.
  • Trois fondamentaux défendus : 
    • Accessibilité
    • Technologie
    • Bienveillance
  • Pour atteindre ces ambitions, Nickel a notamment signé 12  nouveaux partenariats en 2018 avec des acteurs variés :
    •  Spécialistes de l’accompagnement budgétaire (CRESUS, Crédit Budget Partage, APIB 44)
    • Médiateurs sociaux (PIMMS, La fête de la vie)
    • Professionnels du Microcrédit, prêt sur gage (ADIE, Crédit Municipal de Bordeaux)
    • Accompagnateurs publiques (Refuhelp, AME Paysans Gascogne, Place aux Métiers, Fraveillance, K d’Urgence)

 

CHIFFRES-CLES

  • 2014 : Lancement de Nickel
  • 2017 : Rachat par BNP Paribas
  • 5 000 buralistes distributeurs
  • 300 collaborateurs
  • 30 000 ouvertures de compte par mois en moyenne
  • Plus de 1,2 million de comptes ouverts depuis 2014

 

ENJEUX

  • Se poser en solution financière contre l’exclusion bancaire : outre le discours, Nickel appuie sa position grâce au soutien des associations partenaires.
  • Accroitre son portefeuille clients : alors que la cible naturelle de Nickel est plus diversifiée que ne le laissait présager son positionnement initial, la FinTech prospecte activement sur le terrain de l’inclusion bancaire ; avec succès, comme en témoigne le nombre de clients qui lui sont adressés par ce biais.
  • S’intégrer à la réflexion sur l’accès aux services bancaires de base, alors que l’accès au cash sur le territoire continue de faire débat et que la Banque de France vient de réaffirmer l’importance des espèces. Par son mode de distribution original via les bureaux de tabac, Nickel fait le grand écart entre la digitalisation des paiements et le nécessaire accès aux espèces dans les zones rurales.

 

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le travail d’inclusion financière mené par la Banque de France a été facilité ces dernières années par l’arrivée sur le marché d’offres alternatives, low cost et ouvertes plus facilement aux Français en situation de fragilité financière.
  • Si la Banque de France constatait justement les bénéfices de l’arrivée des comptes alternatifs sur le marché en 2018, elle encourage aussi le rapprochement des prestataires de ces services financiers avec les associations.

Actualitées liées

  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 13.04.2018

Compte-Nickel change de braquet

Rachetée il y a tout juste un an par BNP Paribas, la néo-banque change de nom et s’appelle désormais Nickel. Le service de compte bancaire commercialisé par les buralistes annonce par la même occasion un changement d’identité complet (un nouveau logo...
  • Paiement
  • 24.05.2018

Retour d’expérience : Nickel Chrome démarre fort

La Financière des Paiements Electroniques n’en finit pas de se réjouir de la réussite de son modèle inédit, celui de Compte-Nickel. Le groupe réussit aujourd’hui un virage attendu en dehors de son modèle initial, auprès d’une cible plus haut de gamme...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 20.02.2017

Retour d’expérience : 500 000 Comptes-Nickel

Après avoir dépassé les 300 000 ouvertures de comptes en mai 2016, la croissance du Compte-Nickel ne ralentit pas. La Financière des Paiements Electroniques (FPE) ne pouvait que souligner le fait que son compte bancaire alternatif ait su conquérir un...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus