Retour d’expérience : N26 a toujours le vent en poupe

Retour d’expérience : N26 a toujours le vent en poupe

LES FAITS

  • Invitée au Disrupt Berlin, la néo-banque allemande N26 a annoncé avoir nettement accéléré son développement.

  • La FinTech compte aujourd’hui 2 millions d’utilisateurs en Europe, alors qu’elle en recensait 1,5 million en octobre dernier et 1 million début juin.

  • La banque mobile enregistre plus de 1,5 milliard d’euros de transactions par mois, avec près d’un milliard d’euros de dépôt.  
  • Ambitions : La start-up berlinoise vise 5 millions d’utilisateurs en Europe d’ici fin 2020. Elle ambitionne de construire une banque mondiale d’une communauté de 50 à 100 millions d’utilisateurs durant les deux prochaines années.   

N26 en France c’est :

  • Le deuxième marché derrière l’Allemagne
  • Plus de 500 000 utilisateurs
  • 60 % de clients âgés de 18 à 35 ans
  • Une offre premium payante qui représente 25 % du total des offres souscrites
  • Un bureau parisien en cours de développement  

ENJEUX

  • Forte d’une levée de fonds de 160 millions de dollars, la jeune pousse a fait ses premiers pas au Royaume-Uni et y compte désormais une dizaine de milliers de comptes. Elle se heurte toutefois à la concurrence d’acteurs locaux, à l’image de Tandem qui compte aujourd’hui près d’un demi-million d’utilisateurs britanniques ou encore Revolut qui ambitionne d’atteindre le seuil des 100 millions d’utilisateurs en cinq ans.
  • N26 est aussi confrontée à un défi de conformité. La FinTech serait depuis peu dans le viseur du régulateur bancaire allemand, en raison de sa procédure d’identification jugée non conforme aux lois sur le blanchiment d’argent.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Après s’être installée au Royaume-Uni, la néo-banque allemande entend tenter sa chance aux Etats-Unis, un marché très important avec plus de 300 millions d’habitants. Pour s’y implanter, N26 compte sur un nouveau partenaire bancaire, comme ça a été le cas en Europe avant l’obtention de sa licence.
  • Les fonds levés seront également utilisés pour le développement de nouvelles offres et fonctionnalités basées sur l’intelligence artificielle.

 

Actualitées liées

  • Paiement
  • 27.02.2018

Revolut, déjà 1,5 million d’utilisateurs en Europe

La multiplication des néo-banques dans l’Hexagone a marqué l’année 2017 : Ferratum Bank, Revolut, Orange Bank, sans compter les offres non-bancaires comme C-zam ou Morning. Aux côtés des acteurs français, les jeunes pousses étrangères semblent avoir...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 31.01.2018

Retour d’expérience : N26 réussit son entrée en France

Une année a suffi à N26 pour montrer que la réussite de son modèle en Europe était aussi duplicable en France. En une année, la néo-banque est parvenue à remplir ses objectifs en termes de clientèle et présente aujourd’hui des résultats prometteurs.
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 12.03.2018

Hush Life, une conciergerie sur mobile

Parties des services financiers traditionnels, les néo-banques s’intéressent aussi aux services associés. C’est le cas de Hush, encore en gestation, qui vient d’annoncer un partenariat avec Generali pour le lancement d’une offre de conciergerie. La s...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus